Prédestination/Élection,  Théologie

Dieu a-t-il prédestiné sur la base de ce qu'il a vu d'avance ?

Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestiné à être semblable à l’image de son Fils, afin qu’il soit le premier-né d’un grand nombre de frères.
Romains 8:29

La doctrine de l’élection dont la Bible parle est dure à accepter car elle choque l’esprit humain. Elle brise notre orgueil en nous faisant comprendre que si nous sommes sauvé ce n’est pas pour une seule chose en nous qui serait meilleure que chez les autres, pas même notre foi, qui est un don de Dieu (Eph 2:8).

Ainsi, toutes sortes d’objections à cette compréhension naturelle des versets bibliques ont été proposé. Parfois ces objections sont malhonnêtes, par refus de la vérité. Mais souvent, les croyants sont disposés à croire ce que la Bible enseigne mais sont simplement dans le flou en raison de ces objections.

Une des objections la plus courante se base sur le verset proposé ci-dessus et est appuyée par 1 Pierre 1:1,2. Voici comment l’objection fonctionne :

  1. « Connus d’avance » fait référence au fait que Dieu aurait regardé dans le futur pour voir ceux qui seraient disposés à croire en Lui et le choisir.
  2. « Prédestinés » ferait référence à la décision de Dieu par laquelle il choisirai ces personnes prêtes à le choisir.

Nous répondrons à cette objection premièrement par la logique en montrant l’incohérence de cette interprétation puis par l’Écriture en donnant le vrai sens de « connus d’avance » et « prédestinés ». Nous conclurons en rappelant la façon dont la connaissance et la décision de Dieu sont articulées.

Une élection inutile

Si Dieu connait tout le monde d’avance, tout le monde est-il prédestiné ? Et si oui, alors à quoi sert l’élection ? Elle devient inutile. Mais, direz-vous, Dieu ne connait pas tout le monde d’avance au sens de « voir d’avance la foi ». Très bien, mais là encore l’élection ne sert à rien car elle conduit à choisir des gens qui choisirai déjà Dieu… En plus d’être inutile, elle rend la décision de Dieu soumise à la décision de l’homme. C’est à se demander qui est Dieu dans l’histoire !

Connaître

Dans la Bible, la notion de connaissance peut impliquer beaucoup plus que la connaissance intellectuelle. C’est par exemple le cas de l’expression « Adam connut Ève » pour faire référence à la relation sexuelle. Mais ce qui est plus intéressant, c’est la façon dont Dieu parle de l’élection d’Israël :

Je vous ai connus vous seuls d’entre toutes les familles de la terre; c’est pourquoi je visiterai sur vous toutes vos iniquités.
Amos 3:2

Dans vos traductions modernes, vous lirez surement « je vous ai choisis ». Pourquoi ? Parce que le mot hébreu ici traduit par « connaître » fait référence à une connaissance d’alliance et d’amour, un choix, une élection ! C’est encore en ce sens que Paul dit :

Mais si quelqu’un aime Dieu, celui-là est connu de lui.
1 Corinthiens 8:3

Paul et Amos ne sont pas en train de dire que Dieu connait intellectuellement uniquement Israël ou ceux qui aiment Dieu. Non, ils font référence à un choix d’amour de Dieu, à une relation toute particulière, intime et alliancielle.

Ainsi, Romains 8 nous dit simplement que ceux que Dieu a choisi d’avance, il les a prédestiné à devenir conforme à Jésus-Christ. Et quand nous lisons « prescience » en 1 Pierre, sachons que le terme grec signifie « pré-connaissance » et que la connaissance est bien plus qu’intellectuelle. Pour les fans d’Avatar, « je te connais » dans la Bible est un peu comme « je te vois » dans la tribu Na’vi : il ne s’agit pas de voir avec les yeux mais de comprendre intérieurement la personne.

Conclusion

C’est donc en conformité avec l’enseignement biblique et la simple logique que la foi réformée a enseigné que c’est conformément à son dessein d’élection que Dieu a prédestiné des hommes au salut pour en faire son peuple.

Plus généralement, la foi réformée n’a pas fait de la préconnaissance de Dieu la base de ses décisions (appelées décrets). Au contraire, c’est parce que Dieu a tout décrété d’avance qu’il connait toutes choses. Dieu est hors du temps et ne lui est pas soumis, il n’a donc pas de raison de regarder dans l’avenir pour obtenir une quelconque information. Et étant souverain sur tout, il n’a rien à apprendre dans l’avenir qui lui servirait à changer ses plans. Au contraire, l’Écriture nous livre l’ordre logique suivant : décret (ou dessein, ou plan) de Dieu puis préconnaissance (préscience) de Dieu, « livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu » (Actes 2:23).

4 commentaires

  • fernand montplaisir

    Rom 11.1 Je dis donc : Dieu a–t–il rejeté son peuple ? Loin de là ! Car moi aussi je suis Israélite, de la postérité d’Abraham, de la tribu de Benjamin.
    2 Dieu n’a point rejeté son peuple, qu’il a connu d’avance. Ne savez–vous pas ce que l’Ecriture rapporte d’Elie, comment il adresse à Dieu cette plainte contre Israël :
    3 Seigneur, ils ont tué tes prophètes, ils ont renversé tes autels ; je suis resté moi seul, et ils cherchent à m’ôter la vie ?
    4 Mais quelle réponse Dieu lui fait–il ? Je me suis réservé sept mille hommes, qui n’ont point fléchi le genou devant Baal.
    5 De même aussi dans le temps présent il y a un reste, selon l’élection de la grâce.
    L’épître aux Romains dans son entier traite du salut par la foi offert à tous.
    Ici au verset 4et5 Dieu à fait un choix parmi des hommes et il fait le lien avec ce choix de certains hommes (des élus) du temps d’Élie et l’élection. Il donne ici la raison pour laquelle il a arrêté son choix sur ces 7000 hommes (Ils non pas fléchis le genou devant Baal), ces hommes furent donc choisit pour leur foi et non seulement sur la base de la seule souveraineté de Dieu. Car Dieu a choisit souverainement que le juste vivra par la foi et quiconque croira en son Fils aura la vie éternelle. C’est le thème de tous le NT
    Dieu veux que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. 1 Tim2:4
    Il a renfermé tous les hommes dans la désobéissance, pour faire miséricorde à tous. Rom11:32
    Nous estimons que, si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts 2 Cor 5:14
    Le mot tous à ici la même signification = Mort pour tous sans exception et tous mort
    Victime expiatoire non seulement pour nos péchés, mais pour ceux du monde entier 1 Jean 2,2
    Dieu..annonce à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir Actes 17:30
    Par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s’étend à tous les hommes Rom 5,18
    Ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. 2 Pierre 3:9
    Jésus,….par la grâce de Dieu, il souffrît la mort pour tous. Heb 2,9
    Médiateur entre Dieu et les hommes, Il s’est donné lui–même en rançon pour tous. 1 tim 2,6
    Notre espérance est dans le Dieu vivant, qui est le Sauveur de tous les hommes 1 Tim4:10
    Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes. Tite 2:11
    Combien de fois j’ai voulu vous rassemblé.. Vous n’avez pas voulu Math 23,37
    Comme c’est souvent le cas, il faut exercer beaucoup de discernement pour ne pas se laisser influencer lorsque la masse prend une direction, ou encore des théologiens renommés émettent une interprétation. La parole de Dieu doit rester notre seule guide et autorité. Ici un principe de base de l’herméneutique est mis de côté, et pourtant nous tenons à cette interprétation de l’élection, même s’il elle se contredit de façon on ne peut plus clair. ( Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et Il voudrait en sauvé que quelques uns). Malheureusement, au lieu de réviser notre interprétation, nous concluons là qu’il y a bien contradiction mais que c’est un mystère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *