Catholicisme Romain,  The Calvinist International

La Gouvernance de l’Église catholique (7) : Hébreux à Apocalypse

Bien qu’il ne soit pas aussi complet que les Actes des Apôtres ou la littérature paulinienne, le reste du Nouveau Testament contient quelques témoignages de l’organisation et du gouvernement des premières églises. Les Épîtres aux Hébreux identifient les « chefs » dans l’Église (Héb. 13.7, 17, 24). Il ne les nomme pas avec plus de spécificité. Jacques mentionne « enseignants », mais n’en dit pas plus sur la nature de la fonction (Jacques 3:1).

Pierre mentionne les « anciens » dans 1 Pierre 5:1, et il s’identifie comme tel. Pierre dit aussi à ces « anciens » de « paître le troupeau de Dieu… servant de surveillants » (1 Pierre 5:2). Le mot « surveillant » traduit par « surveillant » est le même que celui d’évêque, et ainsi Pierre décrit l’organisation de l’église de la même manière qu’Actes 21 l’a fait. De nombreux anciens sont nommés évêques et travaillent au niveau local.

Pierre appelle aussi Marc « son fils » (1 Pierre 5:13). Marc est donc une sorte de successeur de Pierre. Ceci est parallèle à la relation entre Paul et Timothée (Paul appelle Timothée son fils dans 1 Cor. 4:17 et 1 Tim. 1:2), et ainsi toute succession de ces apôtres irait raisonnablement de Pierre à Marc et de Paul à Timothée. Pierre dit aussi que Marc est avec lui « à Babylone », ce que beaucoup ont pris comme référence à Rome (1 Pierre 5:13). Cependant, étant donné le reste de l’usage du Nouveau Testament, on pourrait aussi soutenir que « Babylone » est une accusation prophétique de Jérusalem ou de la communauté religieuse juive hostile (voir Apocalypse 11:8). Si Pierre écrit de Rome, alors Marc est là avec lui et agit comme son successeur naturel.

Pour en venir à la littérature johannique, nous pouvons voir quelques autres petits éléments d’information pertinents à la direction de l’église. Jean se dit « ancien » dans le premier verset de 2 Jean et le premier verset de 3 Jean. 3 Jean vs. 9-10 semble indiquer que Diotrèphe essayait d’occuper une position de leader d’église, même en opposition à Jean, et Jean le réprimande. 1 Jean 2:18-19 indique que certains faux docteurs prétendaient être des apôtres, mais étaient au contraire des « antéchrists ». Ce qui les a marqués en tant qu’antéchrists, cependant, c’est leur enseignement, niant que Jésus est le Messie et est venu dans la chair (1 Jean 4:30, 2 Jean vs. 7). Dans l’Apocalypse, Jean écrit à sept églises, et il adresse les lettres à « l’ange de l’église ». Ces « anges » semblent être des officiers d’église d’une sorte, car les lettres de Jean contiennent des instructions pour exercer la discipline de l’église.

Maxime est étudiant en médecine en 4ème année (FASM1) à la Faculté de Médecine et Maïeutique de l'Université Catholique de Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas D'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde avec laquelle il vit sur Lille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *