Baptême des enfants

« Car la promesse est pour vous et vos enfants »

En Actes 2, lors de la Pentecôte, le Seigneur a répandu son Esprit sur « toute chair », toute son Église. Comme nous avons pu le dire dans plusieurs articles, cet évèmenent était lié à l’annonce d’un jugement imminent sur Israël, désigné par les prophètes par « Jour de l’Éternel », comme tous les autres jours de jugement (Esaïe 13:6, 9 ; Ez 30:3 ; Joël 1:15 ; 2:1 ; Am 5:18-20 ; Soph 1:14 ; Mal 4:5). Pierre fait explicitement allusion à Joël au sujet de l’évènement de la Pentecôte et signale qu’il en est l’accomplissement (Ac 2:17-21). Joël annonçait en effet que Dieu répandrai son Esprit sur toute chair (3:1,2) mais annonçait alors aussitôt le jugement imminent en employant l’image du bouleversement cosmique, la même qui sera reprise par Jésus dans son discours sur la destruction de Jérusalem (Mat 24:1-35) et par les prophètes pour la destruction de Babylone ou d’autres jugements (Es 13:10-13, Soph 1:14,15). Joël précisait qu’il y aurait des rescapés de cette catastrophe parmi ceux que l’Éternel appellera (Jésus avertit en effet les chrétiens de fuir Jérusalem dans ces jours de malheur et c’est ce qui se produisit quand les chrétiens fuirent à Pella vers 70 après Jésus-Christ).

Lorsque nous cherchons à comprendre à quelle promesse Pierre fait référence en Actes 2 lorsqu’il dit « la promesse est pour vous et vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera », il faut se référer au contexte immédiat en Actes et à celui en Joël puisque la Pentecôte en est l’accomplissement.

La promesse est très certainement celle de l’Esprit à laquelle il vient de faire référence, celle qui est représentée par le baptême : « que chacun de vous soit baptisé… et vous recevrez le don du Saint-Esprit car la promesse est pour vous et vos enfants… » (Actes 2:38, 39). Le contexte en Joël semble aller dans ce sens, puisqu’il s’agit précisément de l’Esprit qui est mentionné en lien avec le jugement d’Israël (Joel 3:1-5) et avec un appel à la repentance (Joël 2:12). Cette promesse de l’effusion de l’Esprit est mise en lien avec le baptême qui la symbolise et tient le rôle de « promesse visible ».

Cette promesse, nous le voyons, s’adresse à « vous et vos enfants ». Que comprendre par cela ? Il semble que le contexte en Joël puisse nous aider à savoir ce que les auditeurs de Pierre pouvaient comprendre par cette parole :

Revenez à moi de tout votre coeur,
Avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations !
Déchirez vos coeurs et non vos vêtements, 
Et revenez à l’Éternel, votre Dieu;
Car il fait grâce,
Il est compatissant, 
Lent à la colère
Et riche en bienveillance.

Réunissez le peuple, 
Formez une sainte assemblée !
Rassemblez les anciens, 
Réunissez les enfants, 
Même les nourrissons à la mamelle !

Après cela, je répandrai mon Esprit sur toute chair.

(Joel 2:12, 16, 3:1)

La promesse de l’effusion de l’Esprit, suite à la repentance du peuple, s’adressait au peuple tout entier, anciens et enfants compris. Voilà pourquoi Pierre a pu dire à ses auditeurs que la promesse s’adressait à eux et leurs enfants. Le signe de cette promesse est le baptême. Tout comme Dieu a voulu marquer de la circoncision tous ceux à qui il promettait la circoncision du coeur, il veut marquer du baptême tout ceux à qui s’adresse la promesse : vous qui êtes appelés à la repentance et vos enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *