Éducation,  Enfants

N’attendez pas l’école du dimanche pour parler de Dieu aux enfants – Charlotte Mason

Comme le dit très justement Paul Washer, le mari n’a pas à se reposer sur le pasteur pour enseigner sa femme. C’est lui-même qui doit veiller sur la santé de son âme, la solidité de sa foi et son instruction dans la vérité. Bien-sûr, tout cela se fait dans la mesure de ses capacités et avec le soutient de l’Église. Il en est de même pour les parents, l’école du dimanche n’est pas conçue pour décharger les parents de leur responsabilité. Voici ce qu’en dit Charlotte Mason, célèbre éducatrice du XIXème siècle :

L’école du dimanche a été créé pour les enfants de parents athées ; elle est à l’instruction religieuse ce que l’assistance publique est à l’éducation. C’est un service nécessaire pour les enfants de parents peu instruits ou trop usés par le travail pour pouvoir assumer leur tâche éducative. Les enfants de croyants devraient apprendre à connaître Dieu à la maison. Les parents sont les meilleurs instructeurs pour leurs enfants : ils ne devraient pas accepter que la plus grande partie de l’éducation des enfants soit faite par des étrangers (hommes d’église, instituteurs…). Ayons tout simplement confiance en la Bible : lisons-la régulièrement, et transmettons notre propre foi en en parlant naturellement.

Laura Laffon, La pédagogie Charlotte Mason I, p.96

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *