Théologie

Maxime, quels sont tes conseils de lecture ?

Voilà une question que l’on m’a posé plus d’une fois et qui pourrait recevoir bien des réponses. J’ai rarement trouvé de quoi répondre à cette question. En effet, la réponse dépend beaucoup du sujet que l’on veut étudier. Ici, je m’efforcerai de donner des conseils généraux puis je me tournerai vers la théologie en donnant une ligne directrice pour celui qui veut se former à la théologie.

Arrêtez de lire des livres, lisez des auteurs

Ce conseil n’est pas absolu, mais il est excellent, si j’en juges par mon expérience. Il m’est apparu beaucoup plus utiles de lire des auteurs que des livres. Ce que je veux dire par là, c’est que j’ai bien plus profité de ma lecture des livres de Lewis, précisément parce que j’en ai lu une bonne dizaine à la suite, que si je les avais pris isolément. Chaque livre s’apprécie mieux dans le contexte de la vie de l’auteur et dans le contexte de ses autres oeuvres. Une réflexion commencée dans l’un aboutit dans un autre et est illustrée dans un autre encore.

Prenez Platon, Lewis, Calvin, qu’importe, mais lisez une bonne quantité de leurs écrits et non pas un livre d’un tel par ci, un livre d’un autre par là, vous gagnerez en profondeur.

La régularité paye

Je fais des études de médecine. Ces études sont réputées chargées… et bien, c’est vrai ! Cela veut dire que j’ai beaucoup moins de temps pour lire qu’au lycée. Mais j’ai le temps de lire au moins une page par jour c’est certain ! Eh bien, cela suffira pour lire ce pavé de 365 pages en un an. Je ne suis plus en mesure de lire des heures d’un coup, mais je peux lire un peu chaque jour. C’est pour cela aussi que j’aime me faire des plans de lectures. C’est motivant pour moi de savoir que dans 8-9 semaines j’aurai fini ce livre de 1500 pages que je traine depuis 2 ans !

Privilégiez les livres aux podcast, vidéos ou articles

Oui, c’est un blogger (et, de temps en temps, podcaster) qui le dit. Les articles ne font souvent qu’effleurer un sujet. Tout dépend donc de ce que vous cherchez. Mais j’imagine qu’avec les années, surtout en théologie, les articles de blog vous lasserons par leur brièveté et leur superficialité. C’est précisément pour cette raison que notre blog commence à ne publier presqu’exclusivement des longues séries d’articles (en fait, des livres adaptés en série…). Je sais bien que l’impact en terme de ‘nombre de vues’ est moindre ainsi, mais je préfère influencer significativement 10 personnes qu’en toucher superficiellement 1000. Privilégiez donc, alors que vous grandirez en maitrise dans votre sujet, les séries et les livres aux articles ou autres supports.

Par où commencer en théologie ?

Je ne vais pas justifier ici la ligne que je propose. J’espère qu’un ou deux lecteurs me fera confiance.

  1. Commencez par un catéchisme. Heidelberg ou Westminster au choix. Lisez le de bout en bout avec les références bibliques. Si vous avez des questions sur un point, notez-la et écrivez-nous ! Vous acquérez vite ainsi les bases de la foi chrétienne et en serez grandement édifié, tout en évitant bien des écueils que l’on trouve dans les introductions contemporaines à la théologie. Le top du top, c’est de mémoriser le catéchisme choisi (notre préférence va au catéchisme de Heidelberg !).
  2. Passez aux Loci. Les Loci, ou Lieux Communs, sont les doctrines qui sont classiquement débattues, exposées, discutées tout au long de l’histoire chrétienne. Maintenant que vous disposez, par le catéchisme, d’une base doctrinale, vous pouvez creuser plus les sujets au cas par cas. Si vous avez besoin de recommandations précises, nous sommes là !
  3. Lectio Divina. Procurez-vous des commentaires bibliques. Apprenez le Grec et l’Hébreu si vous êtes motivés. Il est largement temps de se frotter au texte biblique d’une manière plus sérieuse. Vous avez les bases de la foi chrétienne, vous savez articuler les principales grandes doctrines, vous disposez donc des clés pour avoir une méthode exégétique selon l’analogia fide, c’est-à-dire d’interpréter le texte à la lumière de l’ensemble de la doctrine chrétienne. Là encore, nous sommes là s’il y a besoin de recommandations.

En suivant ces trois étapes, vous suivrez le trajet dans lequel les auteurs sur ce blog se sont eux-mêmes engagés. Vous suivrez aussi les 3 étapes selon lesquelles la plupart des théologies du Moyen-Age et de la Réforme ont été instruit. Actuellement, je mémorise le catéchisme de Heidelberg avec mon épouse, je creuse des Loci et dans quelques années, Dieu voulant, je me tournerai vers le Grec et l’Hébreu. Si vous êtes motivés pour nous rejoindre, faites-le nous savoir !

Un commentaire

  • Vanessa G.

    Excellents conseils ! Je confirme c’est très instructif et édifiant d’apprendre un catéchisme, et Heidelberg est en plus un très beau catéchisme 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *