Théologie

Les attributs de Dieu – Bénédict Pictet

1. Il n’y a qu’un seul Dieu

« Écoute Israël, l’Éternel notre Dieu est le seul Éternel. » (Deutéronome 6:4).

L’Éternel est le seul Être subsistant par lui-même, et le seul Être immuable. Les Juifs lisent tous les jours, matin et soir, ces paroles; et ils s’en glorifient dans leurs livres de prières.

« Je suis le premier et le dernier, et il n’y a point de Dieu que moi. » (Ésaïe 54:6).

Je suis avant toutes choses, et je serai toujours, et quoi qu’on parle de plusieurs dieux, il n’y en a point de vrai que moi.

« Nous n’avons qu’un seul Dieu. » (1 Corinthiens 8:6).

Les païens avaient plusieurs sieux au ciel, comme le soleil, la lune, et les étoiles; ils adoraient aussi des hommes, des bêtes, et des plantes : Mais c’étaient là de faux dieux. L’Écriture appelle aussi les magistrats, dieux, mais il n’y en a qu’un seul qui mérite ce nom.

« Il y a un seul Dieu. » (1 Timothée 2:5). C’est là le premier fondement de la religion.

« Il y a un seul Dieu, et Père de tous, qui est sur tous, parmi tous, et en nous tous. » (Éphésiens 4:6).

Il y a un seul Dieu, et Père des Juifs et des Gentils; il est sur tous par sa majesté; parmi tous, par sa providence; en nous tous, par son Esprit.

2. Dieu est Esprit

« Dieu est Esprit. » (Jean 4:24).
Il n’est point corporel, il est exempt de toute matière. C’est une intelligence pure.

3. Il est invisible

« Au Roi des siècles immortel, invisible, seul Dieu, soit honneur et gloire. » (1 Timothée 1:17).

Il est le Roi des siècles, le Créateur du monde, qui vit éternellement. Il est immortel, il n’a point eu de commencement, il n’aura point aussi de fin; il est invisible; car étant Esprit, il ne peut tomber sous nos sens, et à tous ces égards il mérite nos adorations.

« Nul homme ne l’a jamais vu, et ne le peut voir. » (1 Timothée 6:16).

Nul ne peut voir Dieu des yeux corporels, et nul ne l’a vu. On a pu voir Jésus-Christ qui est Dieu, lorsqu’il a pris une forme humaine, même sous l’Ancien Testament. On a pu voir plusieurs symboles de la présence de Dieu; on peut voir Dieu des yeux de l’Esprit, et le connaître, mais nul ne peut voir autrement l’Essence divine, qui est toute spirituelle.

4. Il est vivant

« L’Éternel est le Dieu de vérité, c’est le Dieu vivant. » (Jérémie 10:10).

L’Éternel est véritablement Dieu, il est véritable et ne peut mentir; mais c’est aussi le Dieu vivant, qui a la vie en soi-même, et qui est la source de la vie des créatures.

2 Corinthiens 6:16; 1 Timothée 4:10; 6:17; Actes 14:15.

« Vous avez été convertis des idoles au Dieu vivant et vrai. » (1 Thessaloniciens 1:9).

Les païens adoraient comme dieux des hommes morts, ou des créatures vivantes, qui n’avaient qu’une vie empruntée; ainsi les Thessaloniciens étaient heureux d’avoir été convertis des idoles au vrai Dieu vivant; qui est la source de la vie de la nature, de la vie de la grâce, et de la vie de la gloire.

5. Il fait toutes choses

« Il n’y a aucune créature qui soit cachée devant lui, mais toutes choses sont nues, et entièrement découvertes aux yeux de celui devant lequel nous avons à faire. » (Hébreux 4:13).

C’est ici une allusion à la manière dont on disséquait les victimes, qu’on égorgeait d’une telle sorte, que toutes leurs entrailles étaient vues; c’est ainsi que nos plus secrètes pensées sont connues de Dieu, rien ne lui est caché (Jérémie 23:23-24).

« Dieu connaît toutes choses. » (1 Jean 3:20).

Le passé, le présent, l’avenir, nos actions, nos paroles, nos pensées, nos cœurs, il nous connaît beaucoup mieux que nous ne nous connaissons. Il connaît les anges, les hommes, les animaux, tout ce qui existe.

« De tout temps, toutes les œuvres de Dieu lui sont connues. » (Actes 15:18).

Il ne fait rien dans le temps, qu’il ne l’ait résolu de toute éternité; et tout ce qui doit arriver lui est connu de tout temps.

6. Il est infiniment bon

« Savourez, et voyez combien l’Éternel est bon : Ô que bienheureux sont ceux qui se retirent vers lui! » (Psaume 34:9).

Considérez et admirez la bonté de Dieu; reconnaissez combien elle est grande, pensez-y continuellement, réjouissez-vous dans le sentiment de cette bonté, éprouvez vous-même combien Dieu est bon envers ceux qui s’approchent de lui pour implorer son assistance; et vous reconnaîtrez que celui-là seul est heureux qui espère en lui, parce que son espérance ne le confondra point, s’appuyant sur celui qui est infiniment sage, infiniment bon, tout-puissant et fidèle.

« Ô Dieu, ta bonté atteint jusques aux cieux. Combien est précieuse ta bonté, aussi les fils des hommes se retirent sous l’ombre de tes ailes. » (Psaume 36:6, 8).

Ô Dieu, ta bonté est aussi élevée que le sont les cieux, elle surpasse toutes nos pensées, et il semble qu’elle s’élève au-dessus de tes autres vertus. Cette bonté est infinie, c’est elle qui nous console, et qui nous donne un libre accès à toi; aussi les hommes attirés par cette bonté, viennent

implorer ta protection, et ton secours, étant persuadés qu’ils n’ont rien à craindre, et qu’ils ont tout à espérer étant protégés par ton bras.

7. Sa miséricorde est infinie

« L’Éternel est miséricordieux et compatissant, lent à la colère, et abondant en gratuité. L’Éternel est bon envers tous, et ses compassions sont au-dessus de toutes ses œuvres. » (Psaume 145:8).

L’Éternel est plein de compassion envers les hommes, il ne les punit qu’après avoir longtemps attendu leur repentance; il les supporte avec une bonté immense, et il leur pardonne avec une clémence infinie. Sa bonté s’étend sur tous les hommes, et quoique toutes ses autres vertus paraissent dans toutes ses œuvres, sa miséricorde y éclate sur tout, et les œuvres de cette miséricorde surpassent celles de sa puissance et de sa justice.

« Comme un père est ému de compassion envers ses enfants, l’Éternel est ému de compassion envers ceux qui le craignent. » (Psaume 103:13).

Comme un Père tendre est touché de pitié, lorsqu’il voit son enfant dans quelque péril, ou dans quelques souffrances; ou lorsque son enfant vient se jeter à ses pieds pour lui demander pardon; de même, Dieu est plein de compassion envers ses enfants, qui recourent à lui dans leurs angoisses, ou qui viennent implorer sa clémence; et même ses compassions surpassent autant celles des hommes, que le Créateur est élevé au-dessus de ses créatures; elles sont même toujours salutaires, au lieu que souvent les Pères selon la chair ne peuvent pas secourir leurs enfants.

« La miséricorde de Dieu est de génération en génération à ceux qui le craignent. » (Luc 1:50).

La miséricorde de Dieu ne s’étend pas seulement sur ceux qui aiment et craignent Dieu, mais encore sur leur postérité, même la plus reculée, jusqu’à mille générations (Exode 20).

8. Dieu est saint

« Soyez saints, car je suis saint. » (Lévitique 11:44; 19:2; 1 Pierre 1:16).

Notre Dieu est exempt de toute impureté, et orné de toutes les vertus; il ne fait rien qui ne convienne à l’être tout parfait, et il hait souverainement tout ce qui est contraire à ses perfections (Exode 15:11). Il faut aussi qu’à son exemple nous soyons saints; que dans nos pensées, dans nos paroles et dans nos actions, nous tachions d’imiter ce parfait modèle, et que vivant selon sa loi, nous évitions tous les péchés qu’elle défend, et nous pratiquions tous les devoirs qu’elle prescrit.

9. Il est juste

« Le Dieu fort est vérité, sans iniquité, il est juste et droit. » (Deutéronome 32:4).

Le Dieu fort est la vérité même; il ne dit rien qui ne soit conforme à ce qu’il a pensé, et qui ne s’accorde avec les choses mêmes. Il est fidèle en ses promesses. Il n’y a en lui aucune ombre d’injustice et d’iniquité; il est juste, il ne fait rien à l’égard des autres êtres, qui ne soit digne d’un Être très parfait, il donne à chacun ce qui lui convient, et il ne peut s’empêcher de punir le péché.

« Tu n’es pas un Dieu qui prenne plaisir à la méchanceté. » (Psaume 5:5).

Non seulement il n’y prend pas plaisir, mais il la déteste, et il la punit. 12

« Tes yeux sont trop purs pour voir le mal. » (Habacuc 1:13).

C’est pour le voir et l’approuver, ou pour ne pas le punir. Le péché combat toutes les vertus de Dieu.

10. Il est patient

« Il est patient envers tous, ne voulant pas qu’aucun périsse; mais que tous viennent à la repentance. » (2 Pierre 3:9).

Il attend avec une bonté infinie les hommes, au lieu qu’il pourrait tout d’un coup les punir, il leur donne le temps de se repentir; il ne veut pas qu’aucun de ses élus périsse, et il attend que leur nombre soit accompli, pour venir juger le monde.

11. Il est tout-puissant

« Voici, je suis l’Éternel, le Dieu de toute chair : y aura-t-il quelque chose qui me soit difficile? »(Jérémie 32:27).

Celui qui a fait les cieux et la terre, tous les animaux et les hommes, qui a tiré l’univers du néant trouverait-il quelque chose qui lui fût difficile, et qu’il ne pût exécuter?

« Toutes choses sont possibles à Dieu. » (Marc 10:27).
Tout ce qui n’implique point contradiction, et tout ce qui n’est pas contraire à ses perfections.

12. Il est partout

« Où m’en irai-je loin de ton Esprit, et où fuirai-je loin de ta face? Si je monte dans les cieux, tu y es; si je descends dans les abîmes, t’y voilà; si je prends les ailes de l’aube du jour, et si je me loge derrière la mer, ta main m’y conduira aussi, et ta droite m’y saisira. » (Psaume 139:7-10).

Il est impossible de s’enfuir dans aucun lieu, où Dieu ne se trouve : dans le ciel, il y a établi son trône; ainsi quand par quelque art on pourrait trouver le secret de s’élever aux cieux, on n’éviterait pas la justice de Dieu. Quand même ayant creusé la terre, on se serait caché dans ses abîmes, on y trouverait encore Dieu; et quand on aurait des ailes, qui nous porteraient aussi promptement que l’aurore répand ses rayons, pour nous aller cacher derrière la mer, bien loin qu’on pût se dérober à la main de Dieu, on n’y pourrait aller sans que la main de Dieu nous y conduisît, et que la droite ne nous y saisît.

13. Il est éternel

« D’éternité en éternité, tu es le Dieu fort. » (Psaume 90:2).

Tu n’as jamais eu de commencement, et tu n’auras jamais de fin.

14. Il est immuable

« Je suis l’Éternel, qui ne change point. » (Malachie 3:6).

Dieu ne change jamais, il est immuable dans sa nature, et dans ses conseils; son Être ne reçoit ni augmentation ni diminution, il peut tout changer, sans se changer lui même.

« Par-devers lui, il n’y a point de variation ni d’ombrage de changement. » (Jacques 1:17).

Il n’en est pas de Dieu comme du soleil et des astres, qui sont sujets à diverses variations et à diverses altérations. Il n’y peut avoir aucun changement en Dieu, ni à l’égard de son essence, ni à l’égard de sa connaissance, ni à l’égard de sa volonté.

15. Il est infini

« Dieu est grand, et on ne peut sonder sa grandeur. » (Psaume 145:3).

Quand on considère l’essence de Dieu, et toutes ses propriétés infinies, on reconnaît qu’on ne saurait atteindre à cette grandeur, bien loin de la sonder, il n’y a point d’intelligence créée, qui la puisse comprendre.

« Trouveras-tu le fond de Dieu en le sondant? Trouveras-tu les perfections du Tout-Puissant? Ce sont les hauteurs des cieux, qu’y feras-tu? C’est une chose plus profonde que les enfers, qu’y connaîtras-tu? » (Job 11:7).

Il est impossible de comprendre parfaitement l’Essence, les vertus, et les voies de Dieu. On mesurerait plutôt la vaste étendue des cieux, et on pénétrerait plutôt le fond des abîmes. Il faut se contenter de ce que Dieu nous révèle, et s’écrier : Ô profondeur! (Romains 11:33).

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *