Recensions

Nouveau Catéchisme pour la Cité – Recension

Sur ce blog, nous avons fortement à cœur la pratique du catéchisme pour nos enfants. Et pour cause –comme décrit dans l’article en lien- c’est probablement la seule façon que nos enfants auront d’entendre correctement parler de Jésus dans ce monde hostile. J’avais commencé à catéchiser mes enfants sur le Heidelberg, puis récemment j’ai fait l’acquisition du Nouveau Catéchisme pour la Cité, traduction du New City Catechism. Il est temps pour moi d’en faire une recension.

Le contenu

Le Nouveau Catéchisme pour la Cité est donc un catéchisme en 52 questions-réponses, accompagnées chacune d’un verset biblique en soutien, et deux courtes « méditations » : une qui vient de l’histoire de l’église universelle – de Spurgeon à Athanase- et l’autre qui vient d’une figure contemporaine qui gravite autour d’Evangile 21 (Timothy Keller et co).

Chaque chapitre fait moins de cinq pages, ce qui le rend très facile à utiliser dans les cultes familiaux ou comme support pédagogique. L’idée d’inclure les méditations est brillante, et le choix d’avoir ajouté des figures anciennes de l’église nous fait expérimenter la continuité historique de l’église à travers les siècles.

Pour ce qui est des questions elles-même, il est très appréciable d’avoir réduit le nombre à 52 seulement, soit une question par semaine. Heidelberg est lui aussi « chapitré » en 52 dimanches, mais il y a parfois jusqu’à 4 questions par semaines, et de plus elles sont très longues, avec des phrases à subordonnées multiples. Ici, au contraire les réponses sont concises, ce qui est appréciable pour des chrétiens qui ont perdu l’habitude de la mémorisation, et on peut facilement encore plus réduire pour s’adapter à l’attention des enfants. Le contenu est tout à fait orthodoxe, on reconnaît même la marque des anciennes confessions de foi dans certaines formulations ou questions. (La Question 1 par exemple est copiée de Heidelberg, mais pas la réponse). Bien qu’il ait été écrit par des presbytériens, il a été fait le choix de ne garder que les doctrines les plus universelles, si bien qu’il peut être utilisé par toutes les églises évangéliques sans crainte, et quel que soit leur arrière-plan (baptiste, charismatique, réformé…). De ce point de vue, c’est un bel outil pour l’unité de l’église.

Bref, il est très pédagogique, rédigé avec beaucoup de soin, et il est donc tout à fait digne d’intérêt. Pour ma part je l’ai adopté et je ne regrette pas mon choix. C’est celui-ci que mes enfants utilisent désormais, même celui qui a des problèmes d’attention. Et même pour des adultes (je pense à des groupes d’études par exemple), il est très bien adapté. Je le recommande.

Manque de support

En revanche, j’ai été déçu à la réception de découvrir qu’il n’y avait que le livre de base. Sur l’application –uniquement en anglais- il y a une version pour enfant que je trouvais très utile pour aider mes enfants qui ont moins de six ans à apprendre. Ici ce n’est que la version « vanilla ». De plus il y a en anglais une quantité de ressources support absolument fantastique qui malheureusement n’existe pas encore en français. C’est d’autant plus problématique que contrairement à d’autres livres, c’est un livre destiné au partage et à l’enseignement où il est donc nécessaire que tout le monde l’ait dans la langue la plus accessible à son contexte. Je ne peux pas parler en anglais à mon fils de 3 ans en clair.

Or il y a un gros besoin de ce genre de ressources, car très souvent en tant que parent je ne sais absolument pas comment on enseigne à des enfants. En l’absence de ces supports, je ressens un petit malaise car je ne suis pas sûr de comment je peux l’adapter à mes enfants, particulièrement des enfants qui ne savent pas encore lire.

Soyons clair cependant : Heidelberg n’a absolument pas de ressources semblables, et ce n’est pas un défaut du Nouveau Catéchisme pour la Cité. Je trouve simplement que le fait de n’avoir que le livre de base en Français empêche d’utiliser cette outil dans toute sa capacité, et c’est très dommage car il en vaut la peine ! Le potentiel de ce catéchisme pourrait en être encore plus augmenté.

L’édition

Le travail graphique et éditorial de ce livre est très bien fait, avec une mise en page agréable et des couleurs sobres.

Conclusion

Je recommande le Nouveau Catéchisme pour la Cité pour vos enfants et vos groupes d’études à l’église. Il est fait selon une pédagogie et une orthodoxie irréprochable. Cependant son potentiel pourrait être encore augmenté par la traduction et la parution des ressources qui l’accompagnent, et qui multiplieraient par dix son intérêt, le rendant tout simplement incontournable pour l’Eglise Française.

Mari, père, j'appartiens à Christ. Les marques de mon salut sont ma confession de foi et les sacrements que je reçois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *