Catéchisme de Heildelberg

Quelle est la doctrine de l’église? -[Intro Heidelberg]

Prolègomène

En référence au catéchisme de la religion chrétienne qui a été préparé pour, et enseigné dans les écoles et les églises du palatinat.

CES PROLEGOMENES sont en partie généraux, dans le sens où ils parlent de la doctrine de toute l’Église: et en partie spécifiques, dans le sens où ils parlent du catéchisme.

Les prolégomènes généraux, concernant la doctrine de l’Église se décomposent en cinq questions

  1. Qu’est ce que la doctrine de l’Église ?
  2. Quelles en sont les parties et en quoi ces parties diffèrent-elles les unes des autres?
  3. En quoi la doctrine de l’Église diffère-t-elle de celle des diverses religions, sectes, et de la philosophie, et pourquoi ces distinctions devraient être gardées ?
  4. Quelles sont les preuves de la vérité de cette doctrine ?
  5. Quelles sont les différentes méthodes d’enseignement et d’étude de cette doctrine ?

1. Quelle est la doctrine de l’Eglise ?

La doctrine de l’Eglise est la doctrine entière et non corrompue de la Loi et de l’Evangile concernant le vrai Dieu, avec sa volonté, ses œuvres et son culte ; divinement révélée et contenue dans les écrits des prophètes et apôtres, et confirmée par plusieurs miracles et témoignages divins ; par lequel l’Esprit Saint agit efficacement dans le cœur des élus, et rassemble dans toute la race humaine une église éternelle, dans laquelle Dieu est glorifié, en cette vie et après cette vie.

Cette doctrine est la marque la plus importante et la plus essentielle de l’Église véritable, que Dieu conçoit pour être visible dans le monde, et pour être séparée du reste de l’humanité, selon les paroles « Mes enfants, gardez–vous des idoles. » « Aussi sortez du milieu d’eux et séparez–vous » « Si quelqu’un vient vous voir sans apporter cet enseignement, ne le recevez pas chez vous et ne lui dites même pas bonjour. » « Partez, partez, sortez de là ! Ne touchez rien d’impur ! Sortez du milieu d’elle ! » « Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne soyez pas associés à ses péchés et que vous ne receviez pas une part de ses fléaux. »  (1 Jean 5:21 ; 2 Cor. 6:17 ; 2 Jean 10, Ésa. 52:11 ; Apoc. 18:4)

Dieu veut que son église soit séparée du monde, pour les considérations suivantes :

  • D’abord, à cause de sa propre gloire ; car, comme il ne veut pas lui-même être uni aux idoles et aux démons, ainsi il veut absolument que sa vérité soit distinguée du mensonge, et ses serviteurs des ennemis de l’église, qui sont les enfants du démon. On pourrait reprocher à Dieu – imaginons-le un instant – d’avoir comme de tels fils qui s’attacheraient à lui ; Ce serait blasphématoire de faire de Dieu l’auteur d’une fausse doctrine et le défenseur des blasphémateurs ; car « quelle concorde a le Christ avec Bélial ? » (2 Cor. 6:14)
  • Ensuite, à cause de la consolation et du salut des élus ; car il est nécessaire que l’Église soit visible dans le monde, afin que les élus, dispersés dans le genre humain, sachent à quelle assemblée ils doivent se joindre et que, réunis dans l’Église, ils puissent jouir de ce confort certain, d’être dans leur assemblée qui plaît à Dieu et possède les promesses de la vie éternelle. Car Dieu veut que tous ceux qui sont sauvés soient rassemblés dans l’Église, car hors de l’Église il n’y a pas de salut.

Comment l’Église peut être connue, et quelles sont les marques qui la distingues des différentes sectes, sera enseigné au lieu approprié. Ici, il suffira de parler de trois marques:

  1. La pureté de la doctrine
  2. Le juste usage des sacrements
  3. L’obéissance à Dieu selon toutes parties de cette doctrine, qu’il s’agisse de la foi ou de la pratique.

Et si on nous objecte ici, que des grands vices ont souvent rôdé dans l’Église, nous répondons que ceux-ci ne sont pas soutenus par l’Église, comme dans les différentes sectes. Mieux encore : l’Église est la première à les interdire et les condamner. Les péchés sont désapprouvés et émondés dans l’Église. Aussi longtemps que sera l’Église, il en sera ainsi.

>> Vous aimez nos articles ? Pensez à nous soutenir via Tipeee ! <<

Mari, père, j'appartiens à Christ. Les marques de mon salut sont ma confession de foi et les sacrements que je reçois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *