Apprendre le latin

Apprendre le latin avec les Colloques de Mathurin Cordier (2)

Livre I, Colloque II

Stephanio & Praeceptor
S. Salve Praeceptor.Bonjour maître.
P. Salvus sis, mi Stephanio, unde venis tam multo mane ?Bonjour mon petit Stéphane, d’où viens-tu si tôt le matin ?
S. E cubiculo nostro.De notre chambre.
P. Quando surrexisti ?Quand t’es-tu levé ?
S. Paulo ante sextam, Praeceptor.Un peu avant six heures, maître.
P. Quid ais ?Que dis-tu ?
S. Sic est ut dico.Cela est tel que je le dis.
P. Tu nimis es matutinus ; quis te expergefecit ?C’est trop matinal. Qui t’a réveillé ?
S. Frater meus.Mon frère.
P. An precatus es Deum ?As-tu prié Dieu ?
S. Quum primum frater me pexuit, precatus sum.Je l’ai prié aussitôt que mon frère m’a peigné.
P. Quomodo ?Comment ?
S. Flexis genibus, et conjunctis manibus dixi precationem Dominicam, cum gratiarum actione.Les genoux à terre et les mains jointes en action de grâce, j’ai dit l’Oraison Dominicale (la prière du Notre Père).
P. Qua lingua ?En quelle langue ?
S. Latina.Latine.
P. O factum bene ! quis te misit ad me ?Ô la bonne action ! Qui t’a envoyé ici ?
S. Nemo.Personne.
P. Quid ergo ?Comment donc ?
S. Ultro veni.J’y suis venu de moi-même.
P. Mi animule, quam pulchrum est sapere : nonne est jentandi tempus ?Mon cher enfant, qu’il est beau d’être sage. N’est-il pas temps de déjeuner ?
S. Nondum esurio.Je n’ai pas encore faim.
P. Quid vis igitur ?Que veux-tu donc faire ?
S. Volo reddere nomina quotidiana, si tibi placet audire me.Je veux dire mes noms à l’ordinaire, si vous trouvez bon de m’entendre.
P. Quid ni placeret ? Tenes igitur memoria.Pourquoi ne le trouverais-je pas bon ? Tu les sais donc par cœur.
S. Teneo, gratia Deo.Oui, grâce à Dieu.
P. Age, pronuntia.Allons, dis.
S. Sed mihi soles praire Gallice, et ego Latine respondeo.Mais vous avez coutume de m’interroger auparavant en français, et moi je vous réponds en latin.
P. Bene mones, pene istud oblitus eram, responde igitur.Tu as raison, je n’y pensais presque plus, réponds moi.
S. Expecto ut proponas.J’attends que vous me demandiez.
P. La tête.
S. Caput.
P. Le sommet de la tête.
S. Vertex.
P. Le devant.
S. Sinciput.
P. Le derrière.
S. Occiput.
P. Nunc responde Gallice.Réponds maintenant en français.
P. Caput.
S. La tête.
P. Vertex.
S. Le sommet de la tête.
P. Sinciput.
S. Le devant.
P. Occiput.
S. Le derrière.
P. Quid si nunc solus dicas omnia.Et si tu disais à présent cela seul.
S. Facile dicam.Je le dirai aisément.
P. Ego vero te libenter audiam.Et moi je t’écouterai volontiers.
S. La tête, Caput. Le sommet de la tête, Vertex. Le devant, Sinciput. Le derrière, Occiput.
Nonne bene dixi Praeceptor ?
… N’ai-je pas bien dit, maître ?
P. Quam optime.Fort bien.
S. Laudetur Dominus Deus.Dieu soit loué.
P. O pulchrum verbum ! ito nunc petitum ab ancilla jentaculum.Ô le beau mot ! Allez maintenant demander à déjeuner à la servante.
S. Malim abs te accipere, Praeceptor, si tibi non est molestum.J’aime mieux que vous m’en donniez, maître, si cela ne vous incommode point.
P. O quam te amo de isto verbo : age sequere me, dabo tibi aliquid boni, quia tuum recte fecisti officium. Quid hoc est ?Ô que je vous aime de dire ce mot. Viens, suis-moi, je te donnerai quelque chose de bon, parce que tu as bien fait ton devoir. Qu’est-cela ?
S. Panis candidus.Du pain blanc.
P. Quid hac sunt ?Et ceci ?
S. Ficus arida.Des figues sèches.
P. Numera.Compte.
S. Una, dua, tres, quator, quinque, sex.Une, deux, trois, quatre, cinq, six.
P. O lepidum capitulum ; jenta nunc otiose.Ô l’aimable enfant. Déjeune maintenant tranquillement.

>> Vous aimez nos articles ? Pensez à nous soutenir via Tipeee ! <<

Sauvé, mari, père, historien et passionné de théologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *