Catéchisme de Heidelberg

Les principaux chapitres du catéchisme [Intro spéciale Heidelberg]

PROLEGOMENE SPECIAL SUR LE CATECHISME

  1. Ce qu’est le catéchisme.
  2. De s’il exista toujours, ou bien de son origine dans l’église.
  3. Quels sont ses principaux chapitres ?
  4. Est-il nécessaire ?
  5. Quel est son but ?

3.QUELLES SONT LES PARTIES OU PRINCIPALES TETES DE LA DOCTRINE DU CATÉCHISME ?

Les parties les plus importantes des rudiments de la doctrine chrétienne (tel qu’on les voit dans le passage d’Hébreux déjà cité), était la repentance et la foi en Christ, c’est-à-dire : la Loi et l’Evangile. En premier donc, et de la façon la plus large possible le catéchise doit être composé, tout comme la doctrine de l’Eglise, de la Loi et de l’Evangile. En effet, le catéchisme ne diffère pas de l’enseignement de l’église quant au sujet et à la chose décrite, mais quant au moyen et la méthode.  Leurs sujets ne diffèrent pas non plus, mais bien plutôt qu’il y a la nourriture solide des adultes –la doctrine de l’Eglise- et la nourriture prémâchée, et le lait des enfants qui est le catéchisme apporté par Paul. On appelle couramment ces parties le décalogue et le Symbole des Apôtres, le Décalogue étant le résumé de la Loi, et le Symbole le résume de l’Evangile ; pareillement, la doctrine de la foi et les œuvres, ou la doctrine qu’il faut croire et qu’il faut faire.

D’autres font la distinction entre doctrine de Dieu, de la Volonté de Dieu et des Œuvres de Dieu. Et ils distinguent encore les œuvres de Dieu en œuvre de création, de conservation et de rédemption. Mais au sujet de ces trois choses sont faites soit par la Loi, soit par l’Evangile, soit par les deux. C’est pourquoi ce découpage est facilement rejeté comme découpage principal.

D’autres font cinq parties : le décalogue, le symbole des apôtres, le baptême, l’eucharistie et la prière. Dans celles-ci, certaines parts sont enseignées par Dieu lui-même immédiatement, comme le décalogue, et d’autres de façon médiates. Dans ces dernières on distingue soit ce qui a été manifesté par le Fils dans la chair comme la prière du Seigneur, le baptême, l’eucharistie, soit par les apôtres comme le symbole des apôtres. Mais ce découpage aussi est à rejeter. En effet le décalogue est le résumé de la Loi et le symbole est le résumé de l’Evangile. Les sacrements sont des annexes de l’Evangile d’où le fait que nous les associons à l’Evangile, puisque ce sont des sceaux de la grâce promis dans l’Evangile.  Par ailleurs puisqu’ils sont le témoignage de notre obéissance pour Dieu, les sacrifices ont leur place et appartiennent à la Loi. La prière est une partie du culte de Dieu, c’est pourquoi nous l’attribuons à la Loi.

Notre catéchisme possède trois parties.

  1. De la misère de l’homme.
  2. De la libération de celle-ci.
  3. De la gratitude.

Cette division ci-dessus des choses ne diffère pas des autres qui lui ont été attribuées : le Décalogue relève de la première partie, dans la mesure où il est le miroir de notre péché et de notre misère et à la troisième dans la mesure où il est la règle authentique de gratitude et de vie chrétienne. Le symbole des apôtres, qui explique la manière de notre libération, est attribué à la deuxième partie. De même on y met les sacrement, en tant qu’annexes et sceaux de la doctrine de la Foi. Enfin, la prière qui est pour ainsi dire la principale part du culte spirituel et de la gratitude, est attribué à la troisième partie.

Mari, père, j'appartiens à Christ. Les marques de mon salut sont ma confession de foi et les sacrements que je reçois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *