Catéchisme de Heidelberg

Par quoi connais tu ta misère? [Q3 Heidelberg]

Première partie: De la misère de l’homme

QUESTION 3

Par quoi connais-tu ta misère?

Par la loi de Dieu.

EXPOSITION

Dans cette partie au sujet de la misère de l’homme, il sera principalement traité le lieu commun du péché et ses effets ou peine des pécheurs. Celui-ci contient aussi d’autres points plus petit : la création de l’homme, l’image de Dieu en l’homme, la chute et le premier péché de l’homme, le péché originel, le libre arbitre, et nos afflictions. Au sujet de notre misère nous allons en traiter en général de ce qu’elle est, d’où elle peut être connue, et comment.

Le mot Misère a une signification plus large que le mot péché.  Il contient en effet le mal de faute et le mal de peine. Le mal de faute de faute est tout le péché, le mal de peine est toutes les afflictions, les souffrances et la destruction de notre nature rationnelle, tous les péchés qui suivent la punition des péchés précédents. Par exemple, le recensement du peuple que David a fait était un péché et en même temps le châtiment d’un péché précédent, à savoir l’adultère et l’homicide de David, c’est-à-dire, qu’il fut à la fois un mal de faute et de peine.  La misère de l’homme est donc la condition misérable de l’homme après la chute, qui consiste en deux grands maux :

  1. La nature humaine est dépravée par le péché et détournée de Dieu.
  2. Par cette déformité, l’humanité est condamnée à la malédiction éternelle et est rejetée par Dieu.

Nous connaissons cette misère par la loi de Dieu.  Paul dit : « ce qui advient au moyen de la loi, c’est la connaissance du péché. » Et la Loi dit : « Maudit soit celui qui ne réalise pas les paroles de cette loi en les mettant en pratique ! » (Romains 3.20 ; Deutéronome 27.26)

Sur comment nous connaissons notre misère à partir de la loi de Dieu, les deux questions suivantes nous l’enseignent.

Mari, père, j'appartiens à Christ. Les marques de mon salut sont ma confession de foi et les sacrements que je reçois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *