Pourquoi j'aime les Psaumes
21 octobre 2017

Ceux qui me connaissent un peu savent que j’aime le Psautier de Genève, ce recueil des psaumes, mis en vers français pendant la Réforme. Une des raisons qui me font aimer ces chants, c’est qu’ils me permettent d’exprimer à Dieu ce que beaucoup d’autres chants ne permettent pas.

Quel chant permet de chanter sa tristesse comme le Psaume 6 ?

Seigneur qui vois la peine
Où mon péché me mène,
Cesse d’être irrité ;
Dans ta juste colère,
Ne sois pas si sévère
Que je l’ai mérité.
Mais plutôt, viens étendre
Sur moi ta pitié tendre.
Ma vie a-t-elle un sens ?
Viens guérir le coupable
Dont le grand mal accable
Tous les os et les sens.
Et mon esprit se trouble,
Mon angoisse redouble,
Immense est mon soucis.
O Seigneur plein de grâce,
Jusques à quand sera-ce
Qu’il me faut vivre ainsi.
Sans Toi quelle est ma vie ?
Reviens, je t’en supplie
Et calme mon effroi.
Combien grande est ma faute !
Mais ta grâce est plus haute,
O mon Dieu, sauve-moi.
(…)
La nuit quand tout sommeille,
Le chagrin me réveille ;
J’attends dans la douleur
Le jour que je redoute,
Et mon lit, goutte à goutte,
Est baigné de mes pleurs.
Mon oeil coule sans cesse
De dépit, de tristesse
Dans le trouble où je suis ;
Et ma souffrance empire
Tandis que je vois rire
Mes plus grands ennemis.
Psaume 6 – Psautier de Genève, révisé par Marc-François Gonin.

Quel chant permet de chanter sa repentance comme le Psaume 51 ?

Miséricorde et grâce, ô Dieu des cieux !
Un grand pécheur implore ta clémence ;
Use en ce jour, de ta douceur immense,
Pour effacer mes crimes odieux.
Oh ! lave-moi, lave-moi tout entier :
De mon péché la tache est si profonde !
Toi seul Seigneur, tu peux me nettoyer :
Sur ta bonté tout mon espoir se fonde.
Psaume 51, Sur les Ailes de la Foi 524.

Ou d’exprimer ces moments où notre péché nous parait si grave qu’on en ressent le mal pas seulement sur notre peau, tachée, mais jusque dans nos veines et nos os.

Je n’ai plus ni chair ni veine
Qui soit saine,
Je paye le mal commis,
Et mes os qui s’atrophient
Se carient,
Châtiment que je subis.
Car les peines de mes fautes
Sont si hautes
Que je m’en vois submergé ;
Le poids trop insupportable
Qui m’accable
Va me faire succomber.
Psaume 38, Marc-François Gonin.

J’ai parlé surtout de repentance, de tristesse car c’est ce qui manque le plus à mes yeux dans les chants modernes. Alors que, comme dit Martin Luther, quand Christ nous appelle à la repentance, il nous appelle à une vie entière de repentance. Mais les psaumes comportent aussi des chants de joie, d’exhortation et de triomphe.

Réveille-toi, peuple fidèle,
En ton Seigneur réjouis-toi.
La louange est normale et belle
Dans la bouche des hommes droits.
Psaume 33, Gonin.

Je n’arrête jamais
De bénir le nom du Seigneur,
Ma voix s’élève en son honneur ;
Le temps que je vivrai
Je n’ai d’autre plaisir
Que de le voir glorifié,
Et tout bon coeur humilié
Pourra s’en réjouir.
Psaume 34, Gonin.

Je veux proclamer ta grandeur,
C’est Toi qui m’a sauvé, Seigneur ;
L’ennemi n’a pas eu de quoi
Se rire et se moquer de moi.
Tu es le Dieu des délivrances
Qui seul mérite les louanges.
Quand j’ai prié ta majesté,
Tu m’as redonné la santé.
Vers les enfers j’avais roulé,
Seigneur, quand tu m’as rappelé ;
Ma vie était presque enterrée
Du tombeau tu l’as retirée.
Psaume 30, Gonin

Finalement, comme le dit Jean Calvin dans sa préface au premier Psautier de Genève (1543) :

Que faut donc-t-il faire? C’est d’avoir des chants non seulement honnêtes, mais aussi saints, lesquels nous soient comme des aiguillons pour nous inciter à prier et louer Dieu, à méditer ses oeuvres, afin de l’aimer, le craindre, l’honorer, et le glorifier. Or ce que dit Saint-Augustin est vrai : nul ne peut chanter quelque-chose digne de Dieu, à moins qu’il l’ait reçu de lui.

Quand nous aurons bien cherché ici et là, nous ne trouverons meilleurs chants ni plus propres pour ce faire que les Psaumes de David, lesquels le Saint-Esprit lui a dictés.

Quand nous les chantons, nous sommes certains que Dieu nous met les paroles à la bouche, comme s’il chantait lui-même en nous pour exalter sa gloire. C’est pourquoi Chrysostome exhorte tant les hommes que les femmes et les petits enfants de s’habituer à les chanter, afin que cela soit comme une méditation pour s’associer à la compagnie des anges.

Et si nous trouvons que ces Psaume ne nous “parlent pas”, plutôt que de les rejeter, remettons-nous en question : si nous ne pouvons prier Dieu comme David, Israël et toute l’Église dans tous les siècles, n’est-ce pas parce que nous avons des idées tordues sur Dieu, que les Psaumes pourraient corriger ?

Plus d’info sur mon site consacré aux psaumes.

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à l'Université Catholique de Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leur petit Thomas.

4 Commentaires

  1. David

    Je reblog demain sur Plumes Chrétiennes ! Merci pour ce travail, j’aime les Psaumes aussi…

    Réponse
  2. Maxime Georgel

    Alors fait le connaître ! 😉
    Notament en mettant une note au début ou à la fin de ton repost !

    Réponse
    • David

      Bien sûr pas de problèmes !

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Comment chanter les Psaumes ? – PAR LA FOI - […] vous avoir proposé quelques psaumes du Psautier de Genève et vous avoir expliqué pourquoi j’aime les psaumes, j’aimerai vous…
  2. Pourquoi j’aime les Psaumes. – Psautier de Genève - […] Lire la suite sur PAR LA FOI […]
  3. Comment chanter les Psaumes ? – Psautier de Genève - […] vous avoir proposé quelques psaumes du Psautier de Genève et vous avoir expliqué pourquoi j’aime les psaumes, j’aimerai vous…
  4. Pourquoi j’aime les Psaumes ? (par Maxime Georgel) – Plumes chrétiennes - […] Lire la suite sur le site PAR LA FOI […]
  5. Comment prier ? (2) : Les Psaumes – PAR LA FOI - […] déjà expliqué pourquoi j’aimais les Psaumes et comment ils m’aidaient à prier. J’ai aussi créé un site qui rassemble…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *