Comment prier ? (1) : le Notre Père
10 avril 2018

J’ai à coeur de commencer maintenant une série sur la prière qui se veut une aide à ceux qui, comme les disciples du Christ, aimeraient lui demander « Rabbi, enseigne-nous à prier ».

Récemment, un jeune converti est venu me voir pour me demander comment prier. Que dire ? Je me souviens aussi qu’au début de ma vie chrétienne (c’est-à-dire il n’y a pas si longtemps), je priais bien différemment d’aujourd’hui. Et c’est normal, la prière s’apprend et l’on « grandit » dans la prière au fur et à mesure que notre connaissance de la personne de Dieu, de ce qu’il a fait et de ce qu’il promet, grandit.

Le premier conseil que je donnerai à un nouveau converti est de mémoriser le Notre Père. Pas besoin de le répéter en boucle pour le mémoriser, il suffit de s’en inspirer souvent pour prier. Des sermons et des livres entiers ont cherché à exposer ce que cette courte prière peut nous apprendre. Ce n’est donc certainement pas en un article que nous ferons le tour de la question. Mais prions le Notre Père, inspirons-nous en, étudions-le.

« Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié. »

Une phrase et déjà beaucoup à dire.

« Notre » : la prière n’est pas individualiste. Oui Dieu est mon Dieu, mais il est avant tout le Dieu de son peuple.

« Père » : ce nom nous parle de la proximité de Dieu, de notre statut d’enfants de Dieu, de sa bienveillance envers nous.

« Qui es aux cieux » : Et ces quelques mots complètent le tableau en nous rappelant que si Dieu est un Dieu de près, il est aussi Dieu de loin, bien plus grand que nous, habitant une lumière inaccessible

« Que ton nom soit sanctifié » : Le souhait de Jésus-Christ, c’est que notre première prière soit que Dieu soit glorifié, sanctifié à nos yeux, aux yeux du monde entier. Et, si cela doit être notre première prière, c’est que cela doit être notre premier désir.

Nous voyons déjà que nous avons pu apprendre bien des choses sur la prière simplement en faisant une lecture attentive de la première phrase. Nous pourrions continuer ainsi, voir que nous devons désirer le règne de Dieu, l’accomplissement de sa volonté, que nous pouvons prier pour nos besoins : le pardon, la nourriture, l’aide face au malin, etc.

L’exemple de Matthew Henry

Matthew Henry (1662-1714) était un pasteur presbytérien dont les écrits sont passionnants, il est surtout connu pour ses commentaires bibliques qui sont en fait les notes qu’il prenait au cours de ses cultes en famille. Ces quelques notes sont pourtant d’une qualité exceptionnelle. Mais Matthew Henry a aussi écrit un livre fantastique sur la prière qui, comme tous ses livres, est rempli de la Parole de la première à la dernière page.

Il donne comme conseil de prier en adoptant la structure, l’ordre du Notre Père et nous donne quelques exemples, j’en reproduis un ci-dessous pour vous puissiez mieux réaliser à quoi « ressemble » une prière qui se base sur le Notre Père (je traduis ici la section qui correspond à « Que ton nom soit sanctifié) :

Et maintenant, quelle est notre prière, quelle est notre requête ? Qu’aimerions-nous que tu fasses pour nous ? Voilà ce que nos coeurs désirent et prient premièrement, Père céleste, que ton nom soit sanctifié. Nous prions que tu sois glorifié comme étant le Dieu Saint. (Esther 5:6, Matthieu 20:32, Romains 10:1, Lévitique 10:3).

Nous désirons exalter le Seigneur notre Dieu, l’adorer à son marchepied, sa sainte montagne, et louer son nom grand et terrible, car il est saint, car le Seigneur notre Dieu est Saint. Tu es Saint, Ô Toi qui habite les louanges d’Israël. (Psaumes 99:5, 3, 9, Psaumes 22:3).

Nous nous glorifions en ton saint nom, nos coeurs se réjouiront, car nous nous somme confié en ton saint nom, auquel nous rendrons grâce pour toujours, et serons victorieux au milieu des louanges. (Psaumes 105:3, Psaumes 33:21, Psaumes 106:47).

Seigneur rend-nous capable d’adorer ton saint nom pour toujours, en te louant de tout notre coeur, en portant beaucoup de fruit, car c’est ainsi que notre Père céleste est glorifié. Oh que nous proclamions ton nom, ta louange, ta gloire, puisque nous avons été appelé des ténèbres à ton admirable lumière, afin de t’être un peuple choisi qui proclame les perfections de celui qui nous a appelé. (Psaumes 86:12, Jean 15:8, Jérémie 13:11, 1 Pierre 2:9).

Oh que nous soyons tes enfant, les oeuvres de tes mains pour sanctifier ton nom, sanctifier le Saint de Jacob, et craindre le Dieu d’Israël, et que nos vies soient à la louange de ta gloire. (Esaie 29:23, Ephésiens 1:12).

Rend-nous capable, toi qui a donné à chacun un don, de le mettre au service des autres en bons intendants de la grâce si diverse de Dieu, afin qu’en toutes choses Dieu soit glorifié par Jésus-Christ. Et que si nous souffrons, donne-nous de souffrir en chrétiens, et de glorifier Dieu au milieu de la souffrance; car notre désir  le plus ardent et notre espérance, c’est que Christ soit glorifié dans nos corps soit dans la vie, soit dans la mort. (1 Pierre 4:10, 11, 16, Philippiens 1:20).

Etc.

Nous le voyons, Matthew Henry est rempli des expressions et des paroles de la Bible, et c’est ce qui enrichis ses prières. Alors, la prochaine fois que vous voulez prier, essayez le Notre Père et structurez votre prière sur les 6 requêtes du Notre Père.

« Seigneur, enseigne-nous à prier. »

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leurs deux enfants et sont moniteurs de la méthode Billings.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.