Prières réformées (29) : prière pour le matin (Michel Le Faucheur)
24 janvier 2021

Pour encourager nos lecteurs dans leur dévotion et culte privé et leur faire découvrir la piété réformée, nous publierons régulièrement des prières d’auteurs réformés. Nous poursuivons avec une prière de Michel Le Faucheur tirée du recueil Prières et méditations chrétiennes. Nous remercions Philippe Lacombe de Pensées 365 pour la mise en forme des textes.


Seigneur bon Dieu, qui fais lever ton soleil sur mon corps, et le réveilles du sommeil naturel pour l’exciter à son travail, fais la même grâce à mon âme pour l’amour de ton Fils unique. Fais lever ton Esprit sur elle, et réveille-la de l’assoupissement du péché pour l’exciter à ton service.

Ouvre ses yeux, afin que mon âme ne dorme profondément. Comme elle a soin de revêtir son corps, fais qu’elle l’ait surtout de se revêtir elle-même des ornements qui te sont agréables : de piété, de charité et de tempérance. Conduis-la en toutes ses voies, afin qu’elle ne se détourne après ses convoitises. Soutiens-la par ta main puissante, afin qu’elle ne trébuche au péché, et du péché en damnation.

Donne à mon âme la crainte de ton saint nom comme protection salutaire contre la contagion des mondains. Sois, ô mon Dieu, son soleil, et son vêtement, et son guide, et son soutien, et sa protection, et son tout. Sois tout à elle, et fais qu’elle soit tout à toi, que toutes ses puissances ne se meuvent que pour ta gloire, que ce corps qu’elle anime ne lui serve qu’à te servir, que ce soit là le but unique et l’unique contentement, tant de l’un que de l’autre.

Prends, ô Père de grâce l’un et l’autre sous ta sauvegarde, préserve-les de tout malheur, et couronne-les de tes saintes bénédictions, afin que longuement ils puissent te servir sur la terre, pour éternellement te glorifier dans le ciel.

Psaume 3.6 Je me suis couché et me suis endormi, je me suis réveillé, car l’Éternel me soutient.

Psaume 5.4 Éternel, dès le matin entend ma voix. De matin, je me disposerai vers toi, et serai aux aguets. 5 Car tu n’es point un Dieu fort qui prenne plaisir à la méchanceté. Le mauvais ne séjournera point chez toi. 8 Mais moi dans l’abondance de ta gratuité, j’entrerai dans ta maison. Je me prosternerai au palais de ta sainteté avec révérence qui doit t’être rendue. 9 Éternel, conduis-moi par ta justice, à cause de mes ennemis. Dresse ton chemin devant moi. 12 Que tous ceux qui se retirent vers toi, se réjouissent et mènent la joie perpétuellement, et que tu sois leur protecteur, et que ceux qui aiment ton nom s’égaient en toi. 13 Car, Éternel, tu béniras le juste, et l’environneras de bienveillance comme d’un bouclier.

Illustration en couverture : Eastman Johnson (1824-1906), Child at prayer, 1873.

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à l'Université Catholique de Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leur petit Thomas.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *