Prières réformées (31) : Prière à Jésus-Christ ressuscité (Bénédict Pictet)
4 avril 2021

Pour encourager nos lecteurs dans leur dévotion et culte privé et leur faire découvrir la piété réformée, nous publierons cette année encore des prières d’auteurs réformés. En ce temps de Pâques, nous proposerons des prières sur ce thème. Nous poursuivons avec une prière de Bénédict Pictet, tirée de son livre Prières pour les jours de sainte cène, de Noël, de Pâques, de Pentecôte et de septembre, et pour les jours de jeûne. Nous remercions Philippe Lacombe de Pensées 365 pour la mise en forme des textes.


Seigneur Jésus  ! qui as été mort, mais qui es aussi ressuscité pour ma justification ; qui ayant été mortifié en chair, as été vivifié en Esprit, et déclaré Fils de Dieu en puissance par ta résurrection des morts.  Tu me vois dans un saint transport de ce que tu as vaincu la mort, et triomphé glorieusement du sépulcre. Je ne puis donc plus douter que tu n’aies parfaitement achevé l’oeuvre de mon salut, et payé ma rançon.

Ainsi je te regarde comme mon parfait Rédempteur, la résurrection et la vie. La mort t’avait comme englouti comme autrefois Jonas le fut par un grand poisson ; mais tu l’as engloutie en victoire ; comme un autre Samson, tu as enlevé les portes du sépulcre, et tu as été la mort de la mort même. Je ne craindrai donc plus cette ennemie vaincue et désarmée, que je vois enchainée à ton char de triomphe.

Je sais que qui croit en toi ne mourra jamais, et que tu le ressusciteras au dernier jour. Je crois, Seigneur  ! je vivrai donc encore avec toi, tu viendras un jour ouvrir le tombeau où mon corps doit reposer, et tu m’en tireras par ta puissante main. Tu es vivant, et tu demeureras le dernier sur la terre, je te verrai encore de ces mêmes yeux, dont je vois les objets corporels, je contemplerai ta face en justice quant je serai réveillé. Mais fais que j’aie part à la première résurrection.

Vivifie et sanctifie mon âme, afin que je sois régénéré en espérance vive par ta résurrection des morts, et qu’un jour, en corps et en âme, tu me reçoives dans ton ciel.

Amen.

Illustration en couverture : Eastman Johnson (1824-1906), Child at prayer, 1873.

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à l'Université Catholique de Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leur petit Thomas.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *