Prières réformées (32) : prière pour la Pentecôte
24 mai 2021

Pour encourager nos lecteurs dans leur dévotion et culte privé et leur faire découvrir la piété réformée, nous publions des prières d’auteurs réformés. Voici une prière donnée dans une Église réformée ce dimanche.


Notre Dieu, notre Père, béni éternellement !

Loué sois-tu pour ta grâce envers nous, tes créatures infidèles. Car tu as parlé, et voici nous te connaissons ; tu as parlé et nous voici régénérés par ton Esprit. Non par nous, mais par ce que tu as fait ; non par ce que nous avons fait, mais par toi seul ; tu as marqué notre calendrier de tes hauts faits ; et en ce premier jour de la semaine, étant reconnaissant de pouvoir répondre à ton appel, nous entrons en ta présence remplis du souvenir de la Pentecôte ; de ce jour, où Jésus-Christ, ton Fils unique et bien-aimé, notre Seigneur, couronné de gloire et d’honneur à ta droite, a envoyé conformément aux Écritures le Saint-Esprit sur Son Eglise, en laquelle par ta grâce tu as bien voulu nous introduire. Et appuyés sur sa promesse d’être avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde, nous te présentons par Lui notre prière.

Que ton Nom sublime, trésor éternel de l’Eglise, soit sanctifié. Que ton Esprit le grave toujours plus profondément sur les tables de nos cœurs. Par ton Esprit nous voyons sur le trône de l’Eglise, non pas la raison humaine ou la conscience religieuse ; non pas l’Etat ; non pas les prêtres, ni les pontifes ; mais nous voyons Jésus-Christ qui est à la fois la Science enseignée et le Docteur qui enseigne ; Jésus-Christ le grand Pontife de son peuple, qui a fait par Lui-même la purification de nos péchés ; Jésus-Christ le Roi des rois qui communique à ses sujets le principe de la vie, qui établit son royaume ici-bas, le conserve et le développe. Oui Seigneur ; avec l’Esprit et l’Épouse, nous disons : Viens ; Maranatha.

Tu veux notre Dieu ré-harmoniser toutes choses en Christ. Déjà l’Esprit sur la terre assemble tes saints et les unit en un seul Corps. En vain prétend-on faire de l’homme le centre du monde, tes desseins seuls subsisteront. Oui que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel ! Nous te rendons grâce pour cette journée et cette nouvelle semaine que nous tu nous donnes de vivre. Et nous nous en remettons encore à ta providence fidèle pour aller de l’avant. Veuille nous conduire chacun et chacune dans ce qui est devant nous afin que nous réglions nos voies d’après ta volonté et que nous recherchions ton royaume.

Père, toi qui connais nos besoins ; qui sais qu’il nous faut manger, boire, nous vêtir. Que nous ne manquions pas de ces choses ; et nous te les demandons aussi pour tous, les méchants comme les bons ; car telle est ta libéralité.

Nous te remettons en particulier celles et ceux qui traversent des moments difficiles. Tes enfants n’en sont pas épargnés ; mais nous avons l’assurance de ta présence. Nous te prions pour celles et ceux qui ont perdu un proche, un être cher par la maladie, par les fléaux de la nature, par le crime humain, par la guerre. Tu sais leur douleur, leur peine et les difficultés qu’ils vivent. Qu’en toi, Divin consolateur, les larmes sèchent, les cœurs brisés soient pansés, les genoux se redressent, les difficultés s’aplanissent et que luise l’espérance de la Résurrection. Nous te prions pour celles et ceux qui connaissent des difficultés au niveau familial, professionnel, économique, social, médical. Nous te rendons grâce de ce que tu n’es pas étranger à tous ces domaines de la vie humaine, mais que tu veux entendre toutes nos requêtes et y répondre. Nous te prions pour nos concitoyens, pour notre société qui est ébranlée par cette crise sanitaire que nous traversons depuis un an. Aide-la à trouver les bons moyens de se relever. Nous savons que tu es souverain et que rien de tout cela n’échappe à ton contrôle. Nous te prions que cette crise soit salutaire pour beaucoup. Car notre société a besoin plus que jamais de ton Évangile.

Nos responsables politiques nous te les remettons aussi, te priant de les fortifier, de les encourager, de les conduire dans l’exercice de leur noble fonction. Incline leurs cœurs vers l’amour du bien commun, de la vérité, de la justice, du droit et des libertés ; accorde-leur sagesse et discernement pour sortir correctement de cette crise. Si c’est ta volonté que nous puissions retrouver des temps plus paisibles. Nous te prions de nous préparer pour les temps qui viennent, pour le monde dans lequel nous entrons progressivement.

Nous te demandons pardon pour nos fautes, nos manquements, nos inconséquences et nous te prions d’user de miséricorde à notre égard et de nous faire toujours mieux marcher dans la voie de la sanctification.

Nous te prions pour notre communauté ; conduis-nous au travers de cette période difficile dans la connaissance de ta Parole et dans la communion fraternelle. Nous te prions de bénir les anciens. Fais que nous soyons toujours déterminés à marcher selon ta Parole. Et que ta Parole, qui va nous être exposée, nourrisse et affermisse notre foi pour continuer la course qui est devant nous ; et qu’elle produise en nous les fruits que tu attends.

Que nous soyons véritablement sel et lumière dans ce monde troublé. Accorde-nous du discernement pour comprendre les temps que nous vivons et agir comme il convient. Aide-nous à nous enraciner toujours plus profondément sur le roc, à veiller et prier pour tenir ferme au temps de l’orage. Nous te rendons grâce de ce que tu nous éprouves toujours dans les limites de ce que nous pouvons supporter, même si ces limites nous semblent parfois bien étendues.

Et délivre-nous de ces puissances de méchanceté qui agitent le monde par toutes sortes de moyens pour s’opposer à toi et persécuter tes fidèles. Que ton Église soit encore libre de se réunir pour te rendre un culte avec révérence et crainte et prêcher ta Parole fidèlement. Et que ton Évangile soit encore annoncé et fasse son œuvre de salut pour l’accomplissement de tes desseins éternels, pour la gloire de ton Nom et pour notre joie.

C’est au nom du Seigneur Jésus que nous te demandons toutes ces grâces.

Amen.


Illustration : La Pentecôte dans le missel de Sherbrooke, parchemin du XIVe siècle originaire d’Angleterre (Aberystwyth, bibliothèque nationale du pays de Galles).

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à l'Université Catholique de Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leur petit Thomas.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *