Prière de Carême
2 mars 2022

La prière suivante est tirée du recueil de cantiques des Églises protestantes réformées et luthériennes (Evangelikų giesmynas, Kaunas, 1942), utilisé encore aujourd’hui par les réformés lituaniens.


Éternel, Dieu saint, juste et miséricordieux !

Pleins de chagrin, nous confessons ouvertement devant toi nos manquements. Ah ! Seigneur, nos péchés sont aussi nombreux que les grains de sable au bord de la mer, et ils nous oppressent sans cesse, comme le plus lourd des fardeaux. De la tête au pied, il n’y a rien en nous qui soit sain. Nous sommes comme des rameaux tombés de l’olivier : notre force défaille, notre intelligence est obscurcie, notre désir s’oppose à ta volonté ; nous manquons de cette sève qui donne la vie, nous ne cherchons pas à te connaître réellement, nous sommes incapables de t’aimer vraiment. Les pensées et desseins de notre cœur sont mauvais depuis le berceau. Les péchés sourdent du cœur de l’homme comme l’eau d’une source : débauche, impureté, impudence, inimitié, esprit de querelle, envie, colère, dispute et discorde, haine, meurtre, ivrognerie et autres choses semblables, que ta Parole condamne fermement, rappelant que ceux qui les commettent ne verront pas le royaume de Dieu1.

Nous nous repentons, ô notre Créateur, de nous être détournés de ton image, à laquelle nous avons été créés. Comme des fils et filles prodigues nous avons foulé ta bonté, Père céleste, et nous avons gâché ce dont tu nous avais fait don, au point où notre comportement fâcheux nous rend indigne d’être appelés tes enfants. Nous sommes pareils à ce serviteur qui te doit dix mille talents2 : nous ne pouvons pas nous en acquitter, pas même dans l’éternité.

Où irions-nous, Seigneur, fuir ton Esprit, où donc nous abriterions-nous de ta face ? Mais, Dieu saint, ce n’est pas tant par crainte que nous nous repentons, nous qui méritons une juste peine et la mort pour nos péchés ; c’est que nous avons honte d’avoir offensé ton amour sans borne et ta fidélité paternelle. C’est pourquoi nous te supplions du tréfonds de notre âme : ramène-nous à toi dans ta grâce, et nous serons sauvés ! Soigne les blessures de nos péchés, et nous serons guéris ! Ôte-nous notre cœur dur et froid pour y mettre un nouvel esprit de vérité, dont les fruits sont l’amour, la joie, la paix, la patience, la tendresse, la bonté, le calme, la douceur, la fidélité, l’humilité, l’abstinence et la chasteté. Égaye-nous en venant à notre aide, et que ton bon Esprit nous mène sur le droit chemin ! Affermis-nous par ta force céleste, et donne nous la consolation de ta grâce, par Jésus-Christ, en ton Saint-Esprit.

Amen.


Illustration de couverture : Pierre Paul Rubens, Mains en prière, 1600.

  1. Cf. Galates 5,21, 1 Corinthiens 6,9-10.[]
  2. Matthieu 18,24.[]

Arthur Laisis

Enseignant en linguistique à l'université, étudiant en théologie à la faculté Jean Calvin et lecteur dans les Églises réformées évangéliques de Lituanie. Principaux centres d'intérêts : ecclésiologie, christologie, histoire de la Réforme en Europe continentale. Responsable de la relecture des articles du site.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.