Prières réformées (9) : Réveille-toi mon coeur (Pierre Jurieu)
13 septembre 2020

Pour encourager nos lecteurs dans leur dévotion et culte privé et leur faire découvrir la piété réformée, nous publierons régulièrement des prières d’auteurs réformés. Nous poursuivons avec une prière de Pierre Jurieu (1637-1713) tirée de son Traité de la dévotion. Nous remercions Philippe Lacombe de Pensées 365 pour la mise en forme des textes.


Ô mon Père et mon Dieu, aies pitié de mon triste état, tire-moi et je courrai après toi (Cant. 1.4). Pourquoi demeurerais-je dans les ténèbres de la mort ! Soleil de justice qui donnes la santé sous tes ailes, ressuscite-moi et vivifie-moi, que l’orient d’en haut me visite par les entrailles de sa miséricorde, que mon coeur brûle en lisant tes Écritures, et en écoutant ta parole, que mes prières soient ardentes, et que ma piété soit soutenue de la force et des flammes de ton amour et de ta grâce.

Et toi, mon âme, n’attends pas la grâce les bras croisés, va au devant, appelle et dis, viens Seigneur Jésus, viens, hâte-toi, ô Dieu de mon salut, réveille-toi mon coeur, réveille-toi, toi qui dors, et relève-toi des morts, et Christ t’éclairera. Chasse la paresse, ne soit plus endormie dans le lit de la sécurité, bannis la froideur, défais-toi de ta pesanteur. Prends les ailes de l’aigle et envole-toi aux cieux dans le sein de ton Sauveur, et tu trouveras des douceurs que tu n’as point encore goûtées, que n’as point vues, que tu n’as point entendues, et qui ne sont point montées dans ton imagination.

Illustration en couverture : Eastman Johnson (1824-1906), Child at prayer, 1873.

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à l'Université Catholique de Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas D'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leur petit Thomas.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *