Les plus beaux textes des pères : Clément d'Alexandrie (2)
17 avril 2018

Dans cet extrait de la Préface des Stromates, Clément d’Alexandrie nous parle de la nécessité d’écrire :

Faut-il ne permettre à personne d’écrire, ou faut-il l’accorder à quelques hommes? S’il faut ne le permettre à personne, à quoi serviront les lettres? S’il faut l’accorder à quelques hommes, ce sera ou aux hommes de bien, ou aux méchants. Or, il serait ridicule de repousser les écrits des hommes de bien, et d’accepter les écrits des autres. Théopompe et Timée, ces auteurs de fables et de calomnies, Epicure aussi, ce père, ce chef de l’impiété, Hipponax enfin et Archiloque auraient la permission d’écrire leurs honteuses conceptions, et à celui qui prêche la vérité, il serait défendu de transmettre d’utiles doctrines à la postérité! Il est beau, je crois, de laisser après nous des enfants vertueux. Or, les enfants sont les fruits du corps, et les écrits les fruits de l’âme.

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leurs deux enfants et sont moniteurs de la méthode Billings.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.