Comment comprendre l'Ancien Testament ? (Partie 3)
19 juin 2018

Troisième partie d’une série-recension du Royaume Révélé de Graeme Goldsworthy par Laurent


Chapitre 5 : L’alliance et le royaume de Dieu

Le royaume de Dieu est un thème présent dans toute la Bible, même déjà dans la Genèse. Il inclut le peuple de Dieu dans le territoire de Dieu sous sa domination. L’alliance est une forme des promesses aux hommes qui contient le royaume de Dieu, ce vers quoi tend la rédemption.

Une alliance dans la Bible est bien sûr, un accord entre deux parties, mais plus encore. C’est un accord où le bénéficiaire doit accepter tous les termes proposés. Elle dispensée souverainement par un Dieu miséricordieux comme une faveur imméritée.

Bien que l’Ancien Testament ne mentionne pas explicitement ce concept, l’Ecriture contient bien le thème de l’alliance du début à la fin.

On peut diviser l’Ecriture en plusieurs étapes à partir du concept du royaume de Dieu :

1. Avant la chute : le modèle du royaume établi en Eden
2. Abraham : le royaume promis
3. David & Salomon : le royaume annoncé
4. Jésus-Christ : le royaume est proche
5. Le retour de Jésus-Christ : le royaume accompli

Chapitre 6 : Le royaume révélé en Eden

La création dans Genèse 1 et 2 nous donne la clé pour comprendre ce qu’est le royaume de Dieu. L’homme n’est qu’une créature soumise à son Créateur, entièrement dépendante de lui pour survivre. Ce passage nous fournit les éléments du royaume, ses ingrédients : des serviteurs soumis à Dieu dans un lieu parfait.

La chute est un événement très grave dans la mesure où elle implique le choix des hommes d’être complètement autonomes, le rejet du royaume de Dieu et de son autorité de roi en bafouant les lois qu’il a lui-même mises en place. Dieu, en toute logique, ne peut laisser ses créatures le détrôner. Il applique donc la punition qu’il réserve à ceux qui désobéissent à son commandement : la mort.

Choisir de vivre une vie éloignée de Dieu en rejetant son royaume fait déjà de nous des hommes morts. Tout le monde est sous la souveraineté de Dieu. Mais tous les hommes ne font pas partie de son royaume. 

De façon contradictoire, Dieu associe au jugement sa grâce. D’abord, il fait subsister temporairement l’homme jusqu’à sa mort physique. Et il promet que de la descendance de la femme (Eve) viendra celui renversera le mal et permettra à l’homme de garder sa domination sur le reste de la Création, qui elle-aussi est déchue.

Dieu, on le voit dans la Genèse, est déterminé à rétablir sa relation avec l’homme. Son plan se met en place : il conserve une descendance pieuse d’où naîtra le Sauveur du monde, Jésus-Christ le Messie.

Laurent Dang-Vu

Etudiant en maths/info, passionné par la théologie biblique qui me permet d'admirer la beauté et la cohérence de la Bible comme une seule grande histoire, par l'apologétique culturelle (l'analyse d'oeuvres culturelles, films/jeux/anime/littérature à la lumière de la foi) et par la philosophie thomiste pour ses riches apports en apologétique.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.