Aimer selon Facebook vs. Aimer selon Jésus
30 août 2018

Certainement l’endroit où l’on rencontre le plus de fois le mot aimer est sur Facebook. Mais aimer sur Facebook est un concept bien égoïste. Que veut dire « J’aime » sur Facebook bien souvent ? « Ça me plait ». Et Facebook, par ses algorithmes, vous proposera encore plus de contenu susceptible de vous plaire, affinera ses propositions pour coller à vos attentes.

Et cela n’est pas vrai seulement pour le contenu, c’est vrai aussi pour les personnes. Fantastique, vous connaissez un bon nombre de personnes qui ont les mêmes centres d’intérêt que vous ! Des gens biens aimables, qui pensent comme vous.

Facebook a changé ceux qui sont susceptibles d’être nos « prochains ». Nos prochains dans la vie habitent souvent près de chez nous mais sont aussi très différents et pas forcément aimables, nos prochains sur Facebook sont ceux qui nous ressemblent le plus, qui ont les mêmes centres d’intérêt, les mêmes amis, etc.

Il faut être conscient de cela et savoir que nous devons aimer même ce voisin qui n’est pas aimable, qui n’a aucun centre d’interêt commun avec nous et que Facebook ne nous proposera jamais en ami. C’est une des raisons pour lesquelles il peut être bon de se distancer de Facebook, pour apprendre à aimer ceux qui nous entoure plutôt que de liker ces profils lointains qui nous plaisent. Christ nous a aimé alors que nous n’étions pas aimables.

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leurs deux enfants et sont moniteurs de la méthode Billings.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.