Nous haïssons Dieu (Q3-4-5 Heidelberg)
14 décembre 2018

Exceptionnellement, je vais traiter un “dimanche entier” du catéchisme de Heidelberg, pour exposer et commenter cet exposé de la doctrine chrétienne à l’usage de tous les chrétiens, théologiens comme ceux qui sont sans formation académique.

Question 3:Comment connaît tu ta misère?

Réponse: Par la loi de Dieu

Romains 3.20: “ce qui advient au moyen de la loi, c’est la connaissance du péché.”

Il serait utile ici de mettre la définition que Ursinus donne au mot “Misère”: “Le terme Misère est plus large dans sa signification que celui de péché, car il embrasse à la fois le mal de peine et le mal de punition.

  • Le mal de peine est tout le péché;  
  • le mal de faute est toute affliction, tourment et destruction de notre nature rationnelle ainsi que les péchés qui en découlent par la punition des péchés précédents

[…]La misère de l’homme, donc, dans sa misérable condition déchue depuis la Chute consiste en deux grands maux: premièrement, sa nature est dépravée, pécheresse, et aliénée de Dieu, et deuxièmement, à cause de sa dépravation, l’humanité est exposée à la condamnation éternelle, et mérite d’être rejetée par Dieu.

Question 4: Que ce que la loi de Dieu exige de nous?

Réponse: Christ nous enseigne en Matthieu 22: “Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ton intelligence.C’est là le grand commandement, le premier. Un second cependant lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi–même.De ces deux commandements dépendent toute la Loi et les Prophètes.”

Zacharias Ursinus fait le choix de commenter ce passage biblique expression par expression:

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu. Aimer Dieu de tout son coeur, c’est, avec une juste reconnaissance de sa Bonté infinie, de le voir et le considérer comme notre plus grand bien, l’aimer suprêmement, nous réjouir et nous confier en lui seul, et préférer sa gloire par dessus toute autre chose[…]

Le Seigneur ton Dieu Comme s’il voulait dire, tu dois aimer ton Dieu qui est ton Seigneur et ton Dieu, qui s’est révélé à toi, qui te donne ses bienfaits, et au service duquel tu es engagé. Il y a une opposition entre le vrai Dieu et les faux

De tout ton coeur Par le coeur il faut comprendre les affections, les désirs et les inclinations. Quand Dieu, donc, requiert tout notre coeur, il désire que lui seul soit aimé par dessus tout le reste; que tout notre coeur se fixe sur lui, et que pas une part lui soit donné et une autre partie à un autre[…]

De toute ton âme L’âme signifie la partie de notre être qui veut, avec l’exercice de la volonté, comme s’il voulait dire: tu aimeras de toute ta volonté et de tous tes projets.

Avec toute ta pensée La pensée signifie la compréhension, ou ce qui perçoit; comme s’il voulait dire, autant vous connaissez Dieu, autant vous devez l’aimer[…]

De toute ta force Cela embrasse toute les actions et exercices, en même temps, à la fois extérieur et intérieur, afin qu’elles puissent être en accord avec la loi de Dieu.

C’est le premier et le plus grand des commandements L’amour de Dieu est appelé premier commandement parce que tous les autres procèdent de celui-ci, comme de leur source.[…]

Un second cependant lui est semblable: tu aimeras ton prochain comme toi-même […] parce que tu aimes Dieu, fais du bien à ton prochain selon le commandement du Seigneur […]

De ces deux commandements dépendent toute la Loi et les Prophètes[…]  toute l’obéissance à la loi, inculquée par Moïse et les prophètes, vient de l’amour pour Dieu et de l’amour pour notre prochain.”

Question 5: Est ce que je peux garder la loi parfaitement?

Réponse: Non car je enclin par nature à haïr Dieu et mon prochain
Romains 3.10,23 ; 1 Jean 1.8,10 ; Genèse 6.5 ; Genèse 8.21 ; Jérémie 17.9 ; Romains 7.23 ; Romains 8.7 ; Ephésiens 2.3 ; Tite 3.3
Considérant qu’il est écrit: “Maudit soit celui qui ne réalise pas les paroles de cette loi en les mettant en pratique”, cela veut dire que nous avons un gros gros problème….

Etienne Omnès

Mari, père, appartient à Christ. Les marques de mon salut sont ma confession de foi et les sacrements que je reçois.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *