Des prophètes — Zacharias Ursinus
16 février 2021

Parallèlement à notre série sur les dons de l’Esprit, il m’a semblé judicieux de publier ici un extrait du Commentaire du Catéchisme de Heidelberg, par Zacharias Ursinus, théologien réformé du XVIe siècle. En commentant la question 31 du catéchisme, qui aborde le triple office de prêtre, roi et prophète qu’a le Christ, il prend le temps de décrire en profondeur ce qu’est un prophète au regard de la tradition réformée. Au vu de la pertinence de ce traitement dans les débats actuels, je publie ici ma traduction du catéchisme depuis le latin.

Zacharias Ursinus, 1534-1583.

Nous avons brièvement parlé du triple office, ou des trois parties de l’office de médiateur, pour lequel Christ est oint.  Maintenant nous allons exposer les définitions de prophète, prêtre et roi que nous avons définis comme les parties de l’office pour lequel il a été oint.

Les prophètes, du mot πρόφημι, qui signifie énoncer les choses futures, sont dans un sens général des personnes appelées par Dieu pour annoncer et expliquer aux hommes la volonté de Dieu au sujet des choses soit présentes, soit futures, qui restaient cachées aux hommes jusque là, et que les hommes ne peuvent pas connaître par eux-mêmes. Le prophète est soit un serviteur (minister), soit le chef des prophètes, Christ seul. Les prophètes ministériaux sont soit de l’Ancien Testament, soit du Nouveau Testament. Les prophètes du Nouveau Testament sont appelés prophètes soit de façon spécifique, soit de façon générale.

Les prophètes de l’Ancien Testament étaient des personnes appelées immédiatement par Dieu et envoyées vers le Peuple de Dieu pour qu’il reprenne les erreurs et les vices, qu’il menace de châtiment, et invite l’homme à la repentance, pour qu’il purge les doctrines et le culte de toute corruption, pour qu’il déclare et mette en lumière les promesse au sujet du Messie ; ses bienfaits et son règne et qu’il annonce les évènements futurs etc. Les prophètes de l’Ancien Testament avaient le don des miracles et d’autres témoignages divins et certains, libres d’erreurs doctrinales,  et en même temps soutenaient une partie des affaires politiques.

Les prophètes du Nouveau Testament étaient, au sens spécifique, des personnes appellées immédiatement par Dieu, et dotées du don de prophétie pour prévoir et prédire les événements futurs ; tels furent Paul, Pierre, Agabus, etc. Dans un sens général, les prophètes sont ceux qui ont le don de comprendre, d’expliquer et d’appliquer les Écritures devant l’Église ou des personnes individuelles. C’est ainsi que le nom de prophète est utilisé en 1 Corinthiens 14,3-5,29.

Le prophète suprême est Christ, une personne appelée immédiatement par Dieu et envoyée ensuite depuis le commencement de l’Église au paradis, afin de révéler la volonté de Dieu au genre humain, afin d’instituer le ministère de la parole et des sacrements, et enfin révéler dans la chair lui-même, sa doctrine et ses œuvres divines, en tant que Fils éternel et consubstantiel du Père, auteur de la doctrine évangélique, donnant par celle-ci le Saint-Esprit faisant monter la foi dans les cœurs, envoyant les apôtres, et se rassemblant un Église à partir du genre humain, où il est écouté, invoqué, et honoré.

L’office prophétique du Christ est de :

  1. Révéler Dieu et toute sa volonté aux anges et aux hommes, ce qui ne peut être accompli sinon par le Fils et la révélation de chaque chose connue. « Dieu le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître. » « Ce que j’ai entendu de lui, je le dis au monde. » (Jean 1.18 ; 8.26) De même, promulguer la loi et la purger de ses corruptions.
  2. Instituer et conserver le ministère de l’évangile, susciter et envoyer des prophètes, apôtres, docteurs, et autres ministres de l’Église, conférer ses dons de prophétie et les équiper à ceux qui en besoin dans leurs vocations. « Il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs. » « C’est pourquoi la sagesse de Dieu a dit : Je leur enverrai des prophètes et des apôtres. » « Je vous donnerai des paroles et une sagesse telles que vos adversaires ne pourront leur résister ou les contredire. » « [Les prophètes] voulaient sonder l’époque et les circonstances marquées par l’Esprit de Christ qui était en eux. » (Éphésiens 4,11 ; Luc 11,49 ; 21,15 ; 1 Pierre 1,11)
  3. Agissant sur le cœur des auditeurs à travers le ministère des prédications, les enseignant intérieurement, illuminant les esprits, amenant les cœurs à croire et obéir à l’Évangile. « Moi, je vous baptise d’eau, lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu. » « Alors il leur ouvrit l’esprit, afin qu’ils comprennent les Écritures. » « Afin de sanctifier [l’Église] en la purifiant et en la lavant par l’eau de la parole […]. » « Et ils s’en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l’accompagnaient. » « L’une d’elles, nommée Lydie, marchande de pourpre, de la ville de Thyatire, était une femme craignant Dieu, et elle écoutait. Le Seigneur lui ouvrit le cœur, pour qu’elle soit attentive à ce que disait Paul. » « Ils restèrent cependant assez longtemps à Icone, parlant avec assurance, appuyés sur le Seigneur, qui rendait témoignage à la parole de sa grâce et permettait qu’il se fasse par leurs mains des prodiges et des miracles. » (Matthieu 3,11 ; Luc 24,45 ; Éphésiens 5,26 ; Marc 16,20 ; Actes 16,14 ; 14,3)

En résumé, il y a trois parties à l’office prophétique de Christ :

  1. Révéler la volonté du Père.
  2. Instituer les ministères.
  3. Nous enseigner intérieurement ou efficacement par le ministère de la Parole.

Ces trois choses ont été fournies à l’Église dès l’origine, et seront fournies jusqu’à la fin du monde, avec son autorité, sa puissance et son efficacité. C’est pourquoi Christ est appelé Λόγος, non pas en ce qui concerne le Père, le Fils étant engendré par la pensée du Père se considérant lui-même, et projetant une image de lui qui n’est pas évanescente, mais subsistante, cosubstantiel et coéternelle au Père même. On appelle Jésus Λόγος à cause de nous parce qu’il est la personne dont ont parlé les Pères et qui a présenté la parole vivifiante ou Évangile à partir du sein du Père.

C’est ici que l’on voit les différences entre le Christ et les autres prophètes, et pourquoi Christ est le docteur et prophète suprême, et aussi le prince de tous les prophètes :

  1. Christ le Fils de Dieu est le seigneur de tous ; les autres prophètes ne sont que des hommes et des serviteurs.
  2. Christ profère directement ses paroles depuis le sein du Père, il paraît comme un envoyé et un intermédiaire envoyé du Père aux hommes ; les autres prophètes sont ordonnés et envoyés en tant que prophète et apôtres.
  3. La sagesse prophétique de Christ est infinie ; même dans sa nature humaine ses dons surpassent ceux de tous les humains.
  4. Christ est l’auteur de la doctrine et des ministères ; les autres prophètes n’ont révélé que les prophéties de ce prophète ; C’est pourquoi on dit que Christ a parlé par les prophètes. Christ n’a pas seulement révélé sa doctrine aux prophètes, mais à tous les chrétiens pieux : « Nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce sur grâce. » (Jean 1,16)
  5. Christ fait connaître son message aux hommes de façon efficace par le ministère extérieur de la parole et la vertu intérieure du Saint Esprit ; les autres prophètes sont des organes du Christ et ses συνεργοί (collaborateurs).
  6. La doctrine de Christ est plus claire et plus complète que celle de Moïse et de tous les autres prophètes.
  7. Enfin, Christ possède l’autorité en lui-même, les prophètes font autorité par Christ. Nous devons croire Christ à cause de lui-même, et aux autres prophètes parce que Christ parle par eux.

Etienne Omnès

Mari, père, appartient à Christ. Les marques de mon salut sont ma confession de foi et les sacrements que je reçois.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *