Quel est le péché d'Adam? [Q7 Heidelberg]
4 janvier 2019

D’où vient alors la nature dépravée de l’homme?

De la chute et la désobéissance de nos premiers parents, Adam et Eve au Paradis, par laquelle notre nature est devenue si corrompue, que nous sommes tous concus et nés dans le péché.

Zacharias Ursinus explique maintenant comment l’état misérable de l’humanité est venu à l’existence et se concentre d’abord sur le premier péché. Dans un autre article, nous parlerons du péché en général, qui nous sépare de Dieu. Pour ce qui concerne le péché d’Adam et Eve, le plan est le suivant (ce qui suit est la citation d’extraits):

  1. Quel est le péché de nos premiers parents?
  2. Quelles en sont les causes?
  3. Quels en sont les effets?
  4. Pourquoi Dieu l’a-t-il permis?

1. Quel est le péché de nos parents?

La chute, ou le premier péché de l’homme, fut la désobéissance de nos premiers parents, dans le paradis, ou le fait de manger le fruit défendu. “Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ;mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance de ce qui est bon ou mauvais, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.” (Genèse 2.16-17).

Mais cueillir une pomme est donc une offense si grave et si odieuse? C’est en effet un offense des plus graves; parce que plusieurs péchés odieux y sont connectés, tels que

  1. L’orgueil, l’ambition et l’admiration de soi. L’homme, insatisfait de sa propre dignité et des conditions dans lesquelles il était placé, a désiré être l’égal de Dieu. Ceci, Dieu l’en a accusé lorsqu’il a dit: “L’homme est devenu comme l’un de nous pour la connaissance de ce qui est bon ou mauvais” (Genèse 3.22)
  2. L’incrédulité car il a accusé Dieu de mensonge lorsqu’il disait “certainement tu mourras”; et a accusé Dieu d’envie, lorsqu’il a accepté: “Dieu le sait : le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme des dieux qui connaissent ce qui est bon ou mauvais.” (Genèse 3.5) Adam a préféré croire le diable plutôt que Dieu, et a mangé du fruit défendu; il n’a pas cru non plus que la punition viendrait sur lui. Mais ne pas croire en Dieu, et croire le diable, c’est considérer Dieu comme s’il n’existait pas- c’est même substituer le diable à la place de Dieu! C’était un péché horrible au delà de toute mesure.
  3. Le mépris et la désobéissance à Dieu cela apparaît dans le fait qu’il a mangé du fruit contrairement au commandement de Dieu.
  4. L’ingratitude pour les bienfaits reçus Il a été créé à l’image de Dieu et pour jouir de la vie éternelle; en retour de ces bénéfices, il a écouté davantage le diable que Dieu.
  5. Le manque d’amour pour sa postérité Ô quel misérable de ne pas avoir songé  qu’il avait reçu ces dons pour lui-même et sa postérité et qu’en péchant il pourrait les perdre pour lui-même et sa postérité.
  6. Apostasie ou la chute manifeste loin de Dieu vers le diable, en qui il a cru et à qui il a obéi, plutôt à Dieu; et qu’il a mis à la place de Dieu, se séparant lui-même de Dieu. Il n’a pas demandé à Dieu ce qu’il devait recevoir; mais, selon le conseil du Diable, il a souhaité obtenir l’égalité avec Dieu. La chute de l’homme, donc, n’est pas une offense simple et légère; mais c’est un péché de nature multiple et horrible, sur le compte duquel Dieu l’a justement rejeté, avec toute sa postérité.

2. Quelles sont les causes du premier péché?

Le premier péché de l’homme a son origine non en Dieu, mais dans l’instigation du diable et le libre-arbitre de l’homme. Le diable a tenté l’homme de déchoir par rapport à Dieu, et l’homme, cédant à la tentation, s’est volontairement séparé de Dieu. Et bien Dieu ait laissé l’homme à lui-même dans sa tentation, il n’est pourtant pas la cause de la chute, du péché, ou de la destruction de l’homme; parce que, dans sa désertion, il n’a jamais eu l’intention ni accompli aucune de ces choses. Il a simplement mis l’homme à l’épreuve, pour montrer qu’il était entièrement incapable de faire, ou de tenir le bien, s’il n’est pas préservé et controlé par le St Esprit; et avec cela, son épreuve, Dieu dans son juste jugement, a permis au péché de l’homme d’arriver.

3. Quels sont les effets du premier péché?

Les effets du premier péché sont:

  1. L’état de mort, et la privation et la destruction de l’image de Dieu dans nos premier parents.
  2. Le péché originel pour toute la postérité, qui inclut l’état de mort éternelle, et la dépravation et l’aversion de toute notre nature à Dieu.
  3. Les péchés actuels, qui procèdent du péché originel; car ce qui est la cause d’une cause et aussi la cause de l’effet. Le premier péché est la cause du péché originel, et celui-ci la cause des péchés actuels.
  4. Les différentes peines qui sont infligées aux hommes en punition pour le péché. Le premier péché, donc, est la cause des autres péchés qui sont infligés aux enfants des hommes. Mais qu’il soit en accord avec la justice de Dieu de punir la postérité pour les péchés de ses parents, nous allons l’expliquer après, quand nous traiterons du péché originel.

4. Pourquoi Dieu a-t-il permis la Chute?

Dieu aurait pu sauver l’homme et l’empêcher de faillir, s’il l’avait voulu: il a permis la chute, c’est à dire, il a suspendu la grâce de résister à la tentation du diable pour les deux causes suivantes:

Premièrement, pour fournir une manifestation de la faiblesse de la créature, qui quand elle est laissée à elle-même, ne peut préserver cet état de justice originelle donné par son Créateur.

Et ensuite, que par cette occasion Dieu puisse montrer sa bonté, sa compassion, sa grâce en sauvant par Christ tous ceux qui croient; et manifestation de sa justice et puissance en punissant le méchant et le réprouvé pour leurs péchés, comme il est écrit: “Car Dieu a enfermé tous les humains dans leur refus d’obéir, pour avoir compassion de tous” et “Et si Dieu, voulant montrer sa colère et faire connaître son pouvoir, a supporté avec une grande patience des objets de colère formés pour la perdition afin de faire connaître la richesse de sa gloire à des objets de compassion qu’il avait d’avance préparés pour la gloire” (Romains 11.32 ; 9.22-23)

Etienne Omnès

Mari, père, appartient à Christ. Les marques de mon salut sont ma confession de foi et les sacrements que je reçois.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *