Comment enseigner la doctrine de l'Eglise [Intro Heidelberg]
20 décembre 2019

Les prolégomènes généraux, concernant la doctrine de l’église se décompensent en cinq questions

  1. Qu’est ce que la doctrine de l’Église ?
  2. Quelles en sont les parties et en quoi ces parties diffèrent-elles les unes des autres?
  3. En quoi la doctrine de l’Église diffère-t-elle de celle des diverses religions, sectes, et de la philosophie, et pourquoi ces distinctions devraient être gardées ?
  4. Quelles sont les preuves de la vérité de cette doctrine ?
  5. Quelles sont les différentes méthodes d’enseignement et d’étude de cette doctrine ? […]

Quelles sont les différentes méthodes d’enseignement de la doctrine de l’Eglise?

La méthode d’enseignement et d’étude de la théologie est triple

La première est le système d’instruction catéchétique, ou la méthode qui contient un bref sommaire et une exposition simple des principales doctrines de la religion chrétienne, qu’on appelle le catéchisme. Cette méthode est nécessaire pour tous, car il faut que la fondation de la religion soit connue de tous, le savant comme celui qui n’a pas de formation.

La seconde méthode est l’emploi de sujets de discussions communs, ou lieux communs (Loci communes) comme on les appelle, qui contiennent des explications plus longues de chaque point, et des des questions plus difficiles avec leurs définitions, divisions, raisons et arguments. Cette méthode est surtout pertinente pour les écoles théologiques, et est nécessaire:

  1. Pour que ceux qui sont éduqués dans ces écoles et qui seront un jour appelés à enseigner dans les églises puissent plus facilement et complètement saisir la théologie sacrée. Car ce domaine comme d’autres ne sont appris que lentement et difficilement, d’où il suit que nos connaissances sont confuses et imparfaites, à moins que chaque partie de la doctrine ne soit transmise dans un ordre sûr, et qu’elle soit ainsi produite dans l’esprit.
  2. Que les étudiants en théologie puissent, quand ils seront enseignants dans les églises, être capable de présenter clairement et systématiquement la substance de toute la doctrine. Pour ce faire, il est nécessaire qu’ils aient en premier lieu un système complet, ou un cadre de cette doctrine dans leur propre esprit.
  3. Cela est nécessaire dans le but de découvrir et détermine l’interprétation vraie et naturelle des Ecritures, qui requièrent une connaissance claire et complète de chaque partie de la doctrine des Ecritures. En outre il est nécessaire de trouver et juger de l’interprétation vraie et authentique des Ecritures, en accord avec l’analogie de la foi, afin que nul ne doive s’opposer à un pan de la doctrine, il faut que tous les pans soient intégrés de façon claire entre eux.
  4. Il est nécessaire dans le but que nous nous prenions une juste décision quant aux controverses de l’église, qui sont variées, difficiles, et dangereuse, à moins que nous ne soyons déchus de la vérité vers l’erreur et le mensonge.

La troisième méthode pour l’étude de la théologie est la lecture et la méditation diligente des Ecritures même, ou texte sacré. C’est la plus haute méthode d’étude de la doctrine de l’église. C’est pour cette méthode que le catéchisme et les lieux communs sont appris, afin que nous soyons bien préparés à la lecture, la compréhension et l’exposition des saintes Ecritures. Car comme la doctrine des catéchisme et lieux communs sont tirées des Ecritures, et sont dirigées par elle comme par une règle, ainsi ils nous mènent comme par la main aux Ecritures.

Le catéchisme appartient à la première méthode d’étude de la théologie, dont nous aller parler à présent.

>> Vous aimez nos articles ? Pensez à nous soutenir via Tipeee ! <<

Étienne Omnès

Mari, père, appartient à Christ. Les marques de mon salut sont ma confession de foi et les sacrements que je reçois.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.