De quoi est constitué notre réconfort? [Q1 Heidelberg]
28 février 2020

Quelle est ton unique assurance dans la vie comme dans la mort?

C’est que, dans la vie comme dans la mort, j’appartiens, corps et âme, non pas à moi-même, mais à Jésus-Christ, mon fidèle Sauveur:

par son sang précieux, il a totalement payé pour tous mes péchés et m’a délivré de toute puissance du Diable:

il me garde si bien qu’il ne peut tomber un seul cheveu de ma tête sans la volonté de mon Père qui est dans les cieux, et que toutes choses doivent concourir à mon salut.

C’est pourquoi, par son Saint-Esprit, il m’assure la vie éternelle et me rend prêt et disposé à vivre désormais pour lui, de tout mon cœur

EXPOSITION

La question du réconfort est placée en premier lieu parce qu’elle contient la somme et le but de tout le catéchisme. Le but est que nous ayons un réconfort ferme dans la vie comme dans la mort. C’est par-dessus tout à cause de cela que toute la doctrine céleste est révélée par Dieu et nous est enseignée. La somme consiste dans le fait que nous sommes greffés à Christ par la foi, pour être aimé et être réconcilié avec Dieu, afin que nous soyons soignés et sauvés par lui.

Au sujet de ce réconfort nous nous demandons :

  1. Qu’est-ce que c’est ?
  2. Quelles sont ses parties ?
  3. De s’il est le seul confort sûr ?
  4. Pourquoi est-ce nécessaire ?
  5. Que faut-il pour l’atteindre ?

2. QUELLES SONT SES PARTIES ?

Ce réconfort se divise en six parties :

  1. Notre réconciliation avec Dieu par et pour Christ, pour que ne soyons plus des ennemis mais les fils de Dieu ; ni notre propre loi, mais que nous appartenions à Christ. (1 Corinthiens 7.23)
  2. Le mode de réconciliation avec Dieu par le sang de Christ, c’est-à-dire la passion, la mort et la satisfaction pour nos péchés. (1 Pierre 1.18 ; 1 Jean 1.7)
  3. La libération des misères du péché et de la mort. En effet Christ non seulement nous réconcilie avec Dieu, mais il nous libère de la puissance du diable, afin que le péché, la mort, satan n’aient plus aucun droit sur nous. (Hébreux 2.14 ; 1 Jean 3.8)
  4. La conservation perpétuelle de  de la réconciliation, libération et tous biens que Christ nous as acquis une fois pour toute. Nous lui appartenons : donc il veille sur nous comme sa propriété, de sorte que pas un seul cheveu ne peut tomber de nos têtes sans la volonté de notre père céleste. Notre salut ne tient pas dans nos propres mains, ni dans notre propre force, autrement nous l’aurions perdu mille fois à chaque instant.
  5. La transformation de tous nos malheurs en bien. Il est vrai que les justes sont affligés dans cette vie, jusqu’à être tués. Ils sont comme des brebis sacrifiées. Mais cela ne nuit pas, mais aide à notre salut, parce que Dieu transforme tout en bien. « Toute choses travaillent pour le bien de ceux qui aiment Dieu »(Matthieu 10.30 ; Romains 8.25)
  6. La pleine persuasion et notre certitude de tous ces si grands bienfaits et de la vie éternelle. Elle est obtenue :
    1. A partir du témoignage efficace du Saint Esprit en nous qui nous amène à la vraie foi et la conversion, et l’attestation dans notre esprit que nous sommes fils de Dieu, et ces bienfaits sont vraiment pour nous « parce qu’il est les arrhes de notre héritage »
    2. A partir de l’effet de la vraie foi, que nous ressentons en nous, pour la vraie repentance et la confiance en une affirmation solide, et l’obéissance à Dieu selon le commandement qu’il a ordonné à tous. En effet, c’est à partir du sérieux de l’attachement à l’obéissance de Dieu que nous sommes certains d’avoir une vraie foi, et à partir de la foi nous sommes certains aussi de la bienveillance de Dieu et du salut éternel. Ceci est la base des parties restantes, sans laquelle tout réconfort disparaît dans les tentations. Le résumé de notre réconfort est donc, brièvement: Soyez à Christ et réconciliés au Père par lui, par lui dirigé, et sauvés, l’Esprit Saint et la vie éternelle étant donnés.

Etienne Omnès

Mari, père, appartient à Christ. Les marques de mon salut sont ma confession de foi et les sacrements que je reçois.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *