La seule manière de vaincre l’humanisme séculier
27 mars 2021

Un message ressort clairement de ce passage [Juges 20] : être dans le vrai ne suffit pas ! Israël avait raison, et Benjamin tort, et pourtant Israël a perdu les deux premières batailles. Être opposé au mal ne suffit pas ! Il nous faut aussi être en bonne relation avec Dieu. Les conservateurs et les chrétiens américains modernes supposent souvent que, parce qu’ils ont raison sur un point ou un autre, et parce qu’ils s’opposent aux fils de Bélial modernes (avorteurs, homosexuels, communistes, etc.), cela est suffisant. Une telle mentalité constitue un piège. S’opposer au mal ne suffit pas ! Dieu ne restaurera pas l’Amérique ou le monde occidental tant que l’Église ne s’en tiendra pas non seulement à ce qui est juste, mais à la bonne façon de faire ce qui est juste. Dieu ne bénira pas une opposition purement politique au mal. Nous ne serons délivrés du mal que lorsque les hommes reviendront à leur premier amour, à l’Église, à son ministère, à son culte (Juges 20.26). Telle est la seule manière de vaincre l’humanisme séculier.

James B. Jordan, Judges. God’s War Against Humanism, Tyler, Geneva Ministry, 1985, p. 314.


Illustration de couverture : The Morgan Library Picture Bible, Paris, v. 1244–1254, The Pierpont Morgan Library and Museum (New York City), MS M.638, fol. 16v.

Pierre-Sovann Chauny

Pierre-Sovann est professeur de théologie systématique à la Faculté Jean Calvin, à Aix-en-Provence. Il s'intéresse particulièrement à la doctrine des alliances, à l'interprétation des textes eschatologiques, à la scolastique réformée, aux prolégomènes théologiques et aux bons vins. Il est un époux et un père heureux.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.