Prières réformées (35) : prière d’un malade – Jean-Ami Martin
1 août 2021

Pour encourager nos lecteurs dans leur dévotion et culte privé et leur faire découvrir la piété réformée, nous publierons régulièrement des prières d’auteurs réformés. Nous poursuivons avec une prière de Jean-Ami Martin, tirée de son livre Recueil de prières, de psaumes et d’instructions tirées de l’Ecriture sainte (1805), p 50-51.


Eternel, mon Dieu ! Tu m’as visité par la maladie, par les infirmités. Tu as rendu mes jours tristes et mauvais. Ma vie n’est plus qu’une longue mort mais mon âme espère toujours en Toi. Que tes yeux regardent mon état ! Approche-toi de moi avec ton secours, tes consolation et ta délivrance. Voilà, Seigneur ! Je te rends grâces de ce qu’au sein des douleurs je conserve encore assez de liberté d’esprit pour m’élever à Toi, pour penser et me préparer à ma fin.

Si c’est à cause de mes péchés que je suis ainsi affligé, que mon épreuve me soit au moins salutaire, qu’elle serve à me sanctifier, que je sois réconcilié avec Toi par ma repentance, et que j’éprouve ta grâce au-dedans de moi ! Si tu veux me rendre la santé et prolonger mes jours, que le fruit de mon épreuve soit de ranimer ma foi, ma piété ; d’attacher fortement mon âme à Toi, à ton culte, à tous mes devoirs et qu’ainsi le reste de mes jours je publie tes miséricordes éternelles.

Me voici prêt, ô mon Dieu, à faire ta volonté mais je ne peux rien sans ton secours. Ne t’éloigne pas de moi, fais-moi sentir ta présence et que l’exemple de mon Sauveur soutienne ma constance, ma résignation, mon espérance. Te croyant près de moi, je ne serai pas surmonté par la douleur, mes regards se tourneront vers les cieux. Achevant mon épreuve avec courage, je saisirai la vie éternelle, je m’unirai par la foi au triomphe de mon divin Sauveur.

Amen !

Illustration en couverture : Henry Thomson (1773–1843), The Raising of Jairus’ Daughter (traduction : La résurrection de la fille de Jaïrus), 1820.

Laurent Dang-Vu

Etudiant en maths/info, passionné par la théologie biblique qui me permet d'admirer la beauté et la cohérence de la Bible comme une seule grande histoire, par l'apologétique culturelle (l'analyse d'oeuvres culturelles, films/jeux/anime/littérature à la lumière de la foi) et par la philosophie thomiste pour ses riches apports en apologétique.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.