Prières réformées (37) : Prière pour une personne dans l’épreuve – Jean-Ami Martin
15 août 2021

Pour encourager nos lecteurs dans leur dévotion et culte privé et leur faire découvrir la piété réformée, nous publierons régulièrement des prières d’auteurs réformés. Nous poursuivons avec une prière de Jean-Ami Martin, tirée de son livre Recueil de prières, de psaumes et d’instructions tirées de l’Ecriture sainte (1805), p 52-53.


Mon âme soupire après toi, ô mon Dieu ! Au sein de ma détresse, dans mes profonds ennuis, quel autre ai-je au ciel et sur la terre ? C’est dans ton sein paternel que je répands mes gémissements et mes peines. Tu m’as appelé à de pénibles épreuves, tu m’as privé d’objets qui me faisaient aimer la vie. Au milieu de mes jouissances les plus douces, tu m’as fait sentir les privations les plus douloureuses. Tu as changé ma lumière en ténèbres, une sombre obscurité m’environne, l’univers est pour mon une solitude.

Mais tu me restes, Grand Dieu, avec ta bonté, avec tes compassions ! J’attache sur toi mon âme toute entière, je m’élève à cette Providence qui dirige tout. J’aperçois partout ta main et ton conseil, je ne vois que Toi, je m’abandonne à Toi. Je te cherche nuit et jour. Tes voies, quelques pénibles qu’elles soient, sont des voies des voies de sagesse et de miséricorde, ce sont des amertumes salutaires répandues sur mes affections, sur mes goûts, sur mes plaisirs. Tu n’as pas voulu que je sois trop attaché au monde. Tu veux me tenir lieu de tout, pour que je cherche désormais en Toi mon souverain bien.

Me voici, ô mon Dieu ! Que ta volonté soit faite ! Et qu’elle s’accomplisse en moi ! Fortifie-moi, fais sentir à mon cœur ta présence, soutiens ma foi en Jésus-Christ, qu’elle me transporte dans les cieux, qu’elle me montre les objets de mes tendres affections, heureux auprès de Toi, qu’elle unisse mon âme à leur âme ! Qu’elle me fasse anticiper ces jours de rafraichissement où tu essuieras toutes larmes de nos yeux, et où nos affections purifiées, soumises à ton amour, seront rendues immortelles comme notre âme ! Amen !

Illustration en couverture : Camille Corot (1796-1875), Agar dans le désert, 1835.

Laurent Dang-Vu

Etudiant en maths/info, passionné par la théologie biblique qui me permet d'admirer la beauté et la cohérence de la Bible comme une seule grande histoire, par l'apologétique culturelle (l'analyse d'oeuvres culturelles, films/jeux/anime/littérature à la lumière de la foi) et par la philosophie thomiste pour ses riches apports en apologétique.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.