Le voile chrétien et l'Ancien Testament.
16 janvier 2018

Moses-Face.jpg

Oui, je reviens sur le sujet. J’avais abordé au début de l’année (pour commencer en douceur) ce sujet controversé. Je pense écrire encore 2-3 articles à l’avenir sur ce thème mais de façon plus technique que les derniers, pour répondre aux objections les plus sérieuses et donner aux chrétiens et chrétiennes passionnés de théologie des réponses un peu plus profondes.

Ici, j’aimerai parler de la notion de gloire, de voile et d’adoration dans l’Ancien Testament afin de montrer par un argument supplémentaire que Paul n’est pas en train d’innover à partir de pratiques culturelles en 1 Corinthiens 11 mais développe un argument pour le voile qui s’ancre dans les notions bibliques d’ordre naturel, de création, de gloire, etc. Ce faisant, j’espère donner au lecteur une réflexion qui va au-delà de la question du voile (qui m’intéresse peu au final, je cherche juste à mieux comprendre la Parole).

Comme je l’ai déjà dit, je ne prétends pas qu’Ève a été créée avec un voile ni que les prescriptions de Paul en 1 Corinthiens 11 ont été appliqué sous l’Ancienne Alliance, c’est bien sous la nouvelle alliance que Paul donne ces prescriptions. Par contre, je prétends que Paul n’innove pas, qu’il ancre ces prescriptions dans des vérités plus anciennes que la nouvelle alliance et que le lien entre gloire et voile sont déjà présents dans l’Ancien Testament. Je vais ici lister simplement quelques exemples en demandant au lecteur intéressé d’en savoir plus de lire les travaux de Robert Sungenis à ce sujet, ces exemples sont des passages où le voile est lié à la notion de gloire :

Robert Sungenis voit une allusion à Esaie 6:2, où les chérubins se couvrent quand ils rendent gloire à Dieu, et l’expression “à cause des anges” que Paul utilise.

Il relève le passage où Moïse descend de la montagne après avoir vu la gloire de l’Éternel et est obligé de se couvrir la face afin que les Israélites ne soient pas éblouis par la gloire rayonnant de son visage. (2 Corinthiens 3:13, Exode 34.5)

Les jugements que Dieu faisait tomber sur Israël consistait souvent à le plonger dans la honte, c’est un thème qui revient souvent dans les prophètes. Pensons à Ezechiel où le jugement est décrit en terme de la gloire de l’Éternel qui quitte le pays. Alors que Dieu annonce un jugement sur Israël en Esaie 3:16 (et versets suivants), il explique que les femmes seront dans la honte car leurs cheveux seront rasés et leurs voiles seront ôtés.

Nous pouvons penser encore au voile du temple, chargé de cacher la gloire de l’Éternel. Mais pourquoi tous ces exemples ? Qu’est ce que je cherche à montrer ? Que puisque le temple avait un voile alors les femmes doivent se voiler ? Pas du tout. Ces textes ont pour but de montrer que quand Paul dit que la femme doit se voiler au culte “parce qu’elle est la gloire de l’homme”, il ne fait pas appel ici à une pratique culturelle locale mais à tout un thème présent dans tout l’Ancien Testament : la gloire de Dieu. Il me reste encore à réfléchir au symbolisme du voile dans le cadre du culte chrétien par rapport à la gloire de Dieu mais ce qui me parait clair, c’est que Paul n’innove pas ici contrairement à ce que l’on prétend couramment. Je ne comprends pas encore totalement le lien entre voile et gloire mais je dispose désormais de pistes de réflexion, je vous ferai part de mes conclusions au moment voulu.

Voici, en attendant, les remarques qu’un ami, Ulisses, m’a fait parvenir :

Dans l’Eglise, Temple définitif de Dieu, dont le Temple de l’Ancien Testament était l’image, c’est la gloire de Dieu qui doit être visible, comme dans l’Ancien Testament, à la différence qu’alors cette Gloire était voilée alors que désormais le voile (entre le lieu saint et Tres saint (présence – gloire de Dieu )) est déchiré afin que la gloire de Dieu soit contemplée face à face avec le Christ.

Bien évidemment, Il ne peut y avoir de ” gloire” concurrente à celle de Dieu dans le Temple de Dieu (idolâtrie). Or, selon Paul, si l’homme (mâle) est la gloire de Dieu, la femme est la gloire de l’homme.

1 Cor 11:7 ” L’homme ne doit pas se couvrir la tête, puisqu’il est l’image et la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l’homme”
Ceci explique donc que la femme doive se voiler! …afin que la seule gloire exhibée dans le Temple soit la gloire de Dieu qu’est l’homme et non pas la gloire de l’homme qu’est la femme.

Vous pouvez télécharger notre ebook gratuit sur le voile en cliquant ici
Capture d_écran 2018-10-30 à 11.34.56

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à l'Université Catholique de Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leurs deux enfants.

sur le même sujet

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le voile chrétien : un indice dans les catacombes ? – PAR LA FOI - […] Le voile chrétien et l’Ancien Testament. […]
  2. Le voile chrétien : Quand est-ce qu’on a arrêté de le porter ? – PAR LA FOI - […] Le voile chrétien et l’Ancien Testament. […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *