"Si le baptême remplace la circoncision, pourquoi n'est-il pas mentionné lors de la controverse en Actes 15 ?"
17 octobre 2018

Remarquons tout d’abord que je n’ai jamais dit que le baptême remplaçait la circoncision. Il est vrai que certains auteurs réformés ont parfois dit, en parlant de façon imprécise, que le baptême remplaçait la circoncision. Mais cela ne doit pas être compris dans un sens absolu. Baptême et circoncision sont deux signes de deux alliances historiques distinctes.

L’argument réformé ne consiste pas à dire que, le baptême ayant remplacé la circoncision, il faut baptiser tous ceux qui étaient circoncis.

Il y a plusieurs différences dans l’administration de ces signes. La plus évidente étant que seuls les hommes recevaient la circoncision. D’où, peut-être, l’insistance de Luc lors du premier baptême de femmes (Cf. Les baptêmes du Nouveau Testament). L’autre est que la circoncision était administrée le 8ème jour tandis que les familles en Actes sont baptisées dès que les parents ont cru.

L’argument réformé consiste à dire que la base sur laquelle les enfants étaient circoncis dans l’ancienne alliance est une base qui est encore valable aujourd’hui : la promesse de Dieu au confessant et à ses descendants.

Ainsi, il n’est pas étonnant que les apôtres ne mentionnent pas explicitement le baptême dans cette controverse. De plus, les apôtres mentionnent la foi et dans le Nouveau Testament, il est inconcevable que quelqu’un qui croit ne soit pas ensuite, voire immédiatement, baptisé. Ainsi, dire que les païens sont sauvés par la foi suffit, le baptême est implicite ici puisqu’il ne fait « que » signifier la promesse déjà reçue par la foi.

Ajoutons à cela que la controverse ne concernait pas simplement la circoncision mais aussi toute l’observance de la Loi. Mentionner simplement le baptême n’aurait pas répondu au cœur de la question qui était la place de la loi mosaïque et de ses cérémonies dans la vie du chrétien, en particulier d’origine païenne.

Finalement, le fait que le baptême ne soit pas mentionné n’est pas plus étonnant pour un réformé que pour un baptiste. En effet, les baptistes aussi croient que le baptême est le signe de la nouvelle alliance et que la circoncision est le signe de l’ancienne : pourquoi les apôtres n’ont-ils pas dit « la nouvelle alliance est venue, plus besoin du signe de l’ancienne » ? Cette question se pose tout autant au baptiste qu’au réformé. Je pense que la mention implicite du baptême quand il est question de la foi est un début de réponse. Dans tous les cas, cette controverse ne peut pas être utilisée contre le pédobaptême.

Alors, le baptême remplace-t-il la circoncision ? Oui et non. Si nous voulons dire par cela qu’il n’y a aucune différence entre les deux nous nous trompons. Si nous voulons dire que le baptême joue dans la nouvelle alliance le rôle de rite d’entrée dans le peuple de Dieu comme la circoncision le faisait dans l’ancienne, cela est juste. Ce que je dis ici ne devrait pas être polémique, même des auteurs baptistes comme Paul Jewett le reconnaissent :

Il faut avouer que, dans l’ensemble, les théologiens baptistes n’ont pas reconnu à leur juste valeur les implications de cet argument. Il est certain que le Nouveau Testament accomplit l’Ancien Testament, et l’on peut même dire que la circoncision est, pour l’Ancien Testament, ce qu’est le baptême pour le Nouveau[1].

[1]P. Jewett, « Baptism (Baptist View) », Pictorial Encyclopedia of the Bible, t. 1 ; cité par D. Cobb dans la Revue Réformée, n°277, p. 42.

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à l'Université Catholique de Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leurs deux enfants.

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. 10 bonnes raisons d’être pédobaptiste ! – PAR LA FOI - […] le baptême remplace la circoncision, pourquoi n’est-il pas mentionné en Actes 15 ? – Réponse courte – Baptême et…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *