Les dangers du pédobaptisme (1)
20 mars 2019

Le pédobaptisme est selon moi une pratique biblique et instituée par Dieu. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne comporte pas de pièges d’un côté ou de l’autre. Le baptisme aussi comporte beaucoup de pièges comme le fait de ne pas donner aux enfants leur place dans l’Eglise, de fixer des limites arbitraires d’âge pour le baptême, de croire qu’il faut être un chrétien mature pour être baptisé, etc. Si donc je suis pédobaptiste, je veux néanmoins m’éloigner soigneusement de toutes les exagérations au pédobaptême qui sont apparues dans l’histoire.

SE CONTENTER DE BAPTISER

Si Dieu connait les élus et que notre job est de proclamer la promesse et de baptiser, pensera-t-on, nous n’avons pas à nous intéresser à l’état spirituel des gens, il suffit de les baptiser et de prêcher. Si l’Église n’est pas composée que d’élus, si des irrégénérés sont en son sein et que cela est normal, alors ne cherchons pas à exhorter à la repentance ces personnes.

Voilà la logique qu’il faut éviter. Le Nouveau Testament applique un raisonnement inverse : puisqu’il est possible d’être irrégénéré dans la nouvelle alliance, alors prenons garde à ne pas tomber comme les Israélites par incrédulité, veillons, persévérons, extirpons le méchant du milieu de nous.

Oui, notre « job » est de prêcher et d’administrer les Sacrements, mais quel est le message de cette prédication ? Que signifie le baptême ? Le baptême est un appel à la repentance et c’est aussi ce que la prédication doit annoncer. Les prophètes juifs ne se contentaient pas de dire « vous êtes circoncis, vous êtes le peuple de Dieu, pas de problème ». Ils disaient au contraire « puisque vous êtes circoncis dans votre chair, soyez circoncis de cœur ». Aujourd’hui nous devons faire de même et appeler tout le monde à la repentance. Nous ne devons pas tolérer le péché, sachant que la discipline d’Église fait aussi partie de notre « job ». Autrement dit, il ne faut surtout pas opposer administration extérieure et état spirituel intérieur : c’est en effet précisément par ces moyens externes que l’Esprit agit à l’intérieur. C’est par la Parole audible que vient la foi (Rom 10 :17). Imitons les apôtres et les prophètes, ne nous servons pas du fait que le peuple de Dieu comporte des irrégénérés comme excuse mais basons-nous sur ce fait pour montrer au peuple la gravité du péché : certains membres sont tombés par incrédulité, que leur exemple nous inspire de la crainte. Nous le voyons donc, la question du pédobaptême est très pastorale.

>> Lisez : 1 Corinthiens 10 et les alliances.

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leurs deux enfants et sont moniteurs de la méthode Billings.

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les dangers du pédobaptisme (2) : oublier la discipline - Par la foi - […] >> Lisez : les dangers du pédobaptisme (1) […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.