Les dangers du pédobaptisme (3) : la superstition
3 avril 2019

La veille de mon baptême, j’ai croisé dans les rues de ma ville une chrétienne. En lui annonçant que j’allais me faire baptiser le lendemain, elle m’a félicité et disant à ceux qui m’accompagnaient « une nouvelle naissance de plus demain ! ». Cette personne venait d’un milieu baptiste, et pourtant elle entretenait une mauvaise compréhension du baptême. Un tel glissement est aussi possible chez les pédobaptistes.

Dieu nous a donné comme moyens de grâce pour affermir notre foi sa Parole et ses Sacrements, très souvent Satan attaque ces choses pour les transformer en superstition. Les catholiques ont fait des Sacrements des actes magiques. Certains évangéliques ont fait de la Parole une formule magique permettant d’obtenir la guérison ou la richesse.

Pour éviter ces dérives, il faut être clair avec les parents qui baptisent leurs enfants sur ce que signifie le baptême, sur les avantages pour l’enfant et sur le fait que ce n’est pas un acte magique le sauvant.

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leurs deux enfants et sont moniteurs de la méthode Billings.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.