20 vérités sur le salut dans l'Ancien Testament
4 avril 2019

Bien souvent, nous pensons que le peuple de Dieu ne savait pas grand chose du salut dans l’Ancien Testament, mais regardons quelques déclarations de la Bible sur ce que les croyants dans l’Ancienne Alliance connaissaient de la grâce de Dieu. Dans l’Ancien Testament…

1. On vivait par la foi (Hébreux 11)

2. On était justifié par la foi (Romains 4:9, Genèse 15:6)

3. On était né de l’Esprit (Jean 3:1-10, Galates 4:28-31)

4. On connaissait le pardon de tous nos péchés (Psaume 32)

5. C’est par la mort du Christ qui allait venir que ces péchés étaient pardonnés (Romains 3:25-26, Hébreux 9:15)

6. Le Messie était promis (Genèse 3:15)

7. La circoncision du coeur était promise (Deutéronome 30:6)

8. L’Esprit de Christ agissait (1 Pierre 1:11)

9. Les souffrances et la gloire de Christ étaient annoncées (1 Pierre 1:11)

10. L’Evangile était prêché (Hébreux 4:2)

11. Les croyants étaient nourris du même Christ (1 Corinthiens 10:3-5)

12. L’héritage du monde était promis (Romains 4:13, cf. Matthieu 5:5)

13. Les croyants souffrant participaient consciemment aux souffrances du Christ (Hébreux 11:26, cf. Colossiens 2:24)

14. On attendait la résurrection (Hébreux 11:19, 35, Daniel 12:2)

15. On attendait la Jérusalem céleste (Hébreux 11:10, 16)

16. On se savait étrangers et résidents temporaires sur terre (Hébreux 11:13, 1 Chronique 29:15)

17. On cherchait à s’informer au sujet de la grâce de l’Evangile (1 Pierre 1:10)

18. On formait un peuple saint, une race élue, un sacerdoce royal (Exode 19:6, cf. 1 Pierre 2:9)

19. Ce peuple était appelé Église (Actes 7:38, Ekklesia en grec, même mot que partout ailleurs pour Église, utilisé de nombreuses fois pour désigner le peuple de Dieu dans l’Ancien Testament grec)

20. On savait que les sacrifices d’animaux n’apportaient pas le véritable pardon (1 Samuel 15:22 ; Psaume 40:6 ; 50:9,13 ; 51:16 ; 69:31 ; Jérémie 7:22 ; Michée 6:6)

>> Lisez : Comment les gens étaient-ils sauvés avant la mort du Christ ?

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à l'Université Catholique de Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leur petit Thomas.

sur le même sujet

Nos textes hébreux et grecs sont fiables — Turretin (2.10)

Nos textes hébreux et grecs sont fiables — Turretin (2.10)

Les textes originaux (dans les manuscrits hébreux ou grecs) ont-ils été à ce point corrompu par les copistes étourdis, ou par les juifs et hérétiques par malice, si bien qu’ils ne peuvent plus être considérer comme des juges dans nos controverses, et la règle de toutes les traductions ? Les papistes l’affirment, nous le nions.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *