La prière efficace (2/3)
14 mai 2022

Cette mini-série est la seconde d’un ensemble de méditations suivies dans l’épître de Jacques. Elle est composée des trois parties ci-dessous. :

1/3 : Le destinataire de la prière

2/3 : Le sujet de la prière

3/3 : La foi dans la prière

Si vous sentez le besoin d’être renouvelé dans votre vie de prière, n’hésitez pas à lire les nombreuses prières réformées publiées sur le site.


Le sujet de la prière

Dans le premier article de cette série, nous avons vu que l’efficacité de la prière dépendait en premier lieu du fait qu’elle était adressée au seul vrai Dieu. Une fois que nous savons à qui adresser nos prières, il convient de se demander pour quel sujet nous pouvons solliciter Dieu. Est-ce que tous les sujets sont légitimes ? Comment savoir si Dieu répondra favorablement à notre adoration ou à nos requêtes ? Poursuivons l’étude de l’épître de Jacques pour répondre à ces questions.

Au cinquième verset du premier chapitre, Jacques exhorte ceux qui manquent de sagesse à la demander à Dieu. La sagesse mentionnée ici est celle qui permet, entre autre, de considérer positivement les épreuves de nos vies, comme nous l’avons vu dans la série d’articles précédente. C’est une sagesse qui vient d’en haut, comme le dira Jacques plus loin dans sa lettre, une sagesse qui n’est pas atteignable par l’esprit ou le cœur humain naturels. C’est une sagesse qui nous amène progressivement à penser, aimer et agir comme notre Seigneur. C’est un don de Dieu qui nous permet de vivre une vie chrétienne plus stable, d’avoir un témoignage plus fort dans le monde, en particulier au milieu de l’épreuve ou de la persécution. John MacArthur dit de cette sagesse qu’elle est l’exercice du discernement et les outils pratiques indispensables pour mener une vie qui glorifie Dieu.

Autrement dit, et c’est un point très important ici : ce qui motive le chrétien à adresser telle ou telle requête à Dieu, c’est son désir de grandir en sainteté pour glorifier Dieu.

Ce qui motive le chrétien à adresser telle ou telle requête à Dieu, c’est son désir de grandir en sainteté pour glorifier Dieu.

Rappelez-vous ce que nous avons vu précédemment : c’est la connaissance de Dieu et de ses attributs qui soutient une vie de prière efficace. Plus nous apprenons à connaître Dieu, son caractère, ses œuvres, ses promesses, plus nous savons quel sujet lui adresser dans nos prières. Plus nous nous décentrons de nous-mêmes pour nous centrer sur Dieu, plus les sujets pour lesquels nous aurons à cœur de prier seront naturellement en phase avec sa volonté, et plus nos prières seront donc efficaces, car Dieu se plaira à y répondre favorablement. Dieu n’est pas une machine à exaucer nos vœux, il n’est pas un génie à notre disposition que l’on peut invoquer en frottant une lampe magique. Malheureusement beaucoup de chrétiens donnent l’impression d’avoir puisé leur doctrine de Dieu d’avantage dans Aladin que dans la Bible. Dieu n’est pas à notre disposition, nous ne sommes pas en droit d’exiger quoi que ce soit de lui. La prière est faite pour conformer nos pensées, nos affections et nos désirs à la volonté de Dieu et non l’inverse. La prière est faite pour nous réveiller spirituellement, nous encourager, nous pousser à œuvrer pour Dieu et non l’inverse. Dieu sait ce qu’il fait et il ne dépend pas de nous pour passer à l’action, mais il nous accorde l’immense privilège de participer à ses plans en utilisant nos prières qu’il a décrété d’avance.

La prière est faite pour conformer nos pensées, nos affections et nos désirs à la volonté de Dieu et non l’inverse.

Plus nous nous détacherons de nous-mêmes, plus nous apprendrons à voir le monde, les situations et ceux qui nous entourent par la perspective divine, avec Dieu et ses intérêts au centre de nos préoccupations, mieux nous prierons. Notre Seigneur nous a enseigné ceci : Cherchez d’abord le royaume de Dieu, et toutes choses vous seront données ensuite1. Cela est vrai pour la prière également, comme la structure du notre Père en témoigne aisément. Nous devons prier pour tous les sujets, même les plus pratiques de notre quotidien, mais commençons toujours par des prières d’adoration et de supplication pour l’avancement du royaume de Dieu. Combien sont nombreux ceux qui témoignent ne plus ressentir le besoin d’adresser certaines de leurs requêtes personnelles après avoir pris le temps de prier pour ces sujets. N’est-ce pas la réponse que Dieu apporta à Job ou Néhémie au plus profond de leur détresse ? Contempler sa gloire, méditer sur ses œuvres mémorables : c’est cela qui les a soulagés de leurs tourments.

Que nos prières soient toujours centrées sur le Dieu que nous connaissons et sur la promotion de sa gloire en Jésus Christ, et alors elles seront non seulement efficaces, mais elles nous béniront grandement, tout en le glorifiant.

Et donc, lorsque nous nous demandons s’il est légitime de prier pour tel ou tel sujet, dans tel ou tel sens, commençons par examiner sincèrement nos cœurs, et demandons-nous ce que nous recherchons véritablement. Par exemple, qu’est-ce qui me motive vraiment à prier pour un conjoint ? Est-ce que je désire me marier parce que j’avance en âge et que tous mes amis ont déjà franchi cette étape ? Ai-je envie de me marier avec telle personne premièrement parce qu’elle a une bonne situation, qu’elle est attrayante, ou plus subtilement qu’elle comble un vide affectif dans ma vie, même si elle n’est pas chrétienne ? Qu’est-ce qui me motive à prier pour tel emploi ou telle promotion ? Est-ce le désir d’avoir plus d’argent pour une vie plus confortable, ou parce que je serai mieux reconnu et valorisé dans ce nouveau poste ?

Nous devons nous examiner en profondeur et avec sincérité, car nous savons que nos cœurs cherchent bien des détours pour justifier des prières qui ne sont en réalité pas en accord avec la volonté de Dieu et auxquelles il ne répondra pas favorablement, ou alors il le fera dans un but pédagogique, pour nous montrer plus tard que nous étions hypocrites et pour nous pousser à la repentance, et cela ne se fait jamais sans conséquences dans notre vie.

Pour savoir si tel ou tel sujet de prière est en accord avec la volonté de Dieu, gardons ces deux grands principes en tête, qui devraient guider tous nos choix dans la vie : ma sanctification et celle des frères et sœurs, et l’avancement du royaume de Dieu. Soyez sûrs et certains que si vous priez selon la volonté de Dieu, il vous accordera ce que vous demandez. C’est pourquoi Jacques peut affirmer : qu’il la demande à Dieu (…), et elle lui sera donnée. Vous pouvez être certains que si vous demandez à Dieu de la sagesse pour considérer les épreuves de la vie comme un sujet de joie complète, il vous exaucera, car il est un Père bon et généreux et que c’est sa volonté pour vous.

La prière efficace est donc caractérisée par le fait qu’elle est adressée à Dieu et que son sujet est en accord avec la volonté de Dieu. Mais il nous reste à considérer la troisième caractéristique, qui est d’ailleurs le point central de Jacques dans ces versets : la prière efficace est adressée avec foi. En quoi consiste-t-il de prier avec foi ? C’est ce que nous verrons dans le prochain article.

  1. Matthieu 6,33[]

Nathanaël Fis

Nathanaël est ancien en formation à l'Eglise Bonne Nouvelle à Paris où il vit avec sa merveilleuse épouse Nadia. Il étudie la théologie au Birmingham Theological Seminary.

sur le même sujet

Brève histoire de la piété réformée

Brève histoire de la piété réformée

Nous voici aujourd’hui appelés à la recevoir et la transmettre. Courage mon frère, car ton tour est venu de participer à cette noble et belle tradition. Ne défaille pas, sois fort, car lorsque tu auras fini ta course, tu seras accueilli et félicité par la plus glorieuse et la plus noble de toutes les assemblées, et ton nom sera sur toutes leurs lèvres: prépare toi à la communion des saints, et transmets la foi réformée.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.