La philosophie est bonne – Clément d'Alexandrie
28 février 2018

Un passage intéressant de Clément d’Alexandrie, dans la Préface de ses Stromates, qui nous dévoile comment il considérait la philosophie des grecs : une oeuvre de la providence divine, une grâce commune qu’il compare ailleurs à une noix dont il faut rejeter la coquille pour en recevoir le bon et l’utile : « Nous ne craindrons pas dans ce recueil d’emprunter à la philosophie et aux traditions qui la précèdent ce qu’elles renferment de plus beau » dit-il.

Il en est d’autres qui veulent que la philosophie soit entrée dans la vie pour le malheur et pour la perte des hommes, et qu’elle soit l’invention de quelque malin esprit. Mais comme le vice est mauvais de sa nature et ne peut jamais rien produire de bon, je montrerai, bien qu’indirectement, dans tous mes livres des Stromates, qu’il n’en est pas ainsi de la philosophie, qu’elle est aussi en quelque sorte l’œuvre de la providence divine.

Ainsi, pour Clément, nul besoin de craindre la philosophie, il faut au contraire s’y plonger pour y retirer les choses utiles et conformes à la vérité, en louant le Créateur pour la sagesse qu’il a répandu sur tous les peuples.

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leurs deux enfants et sont moniteurs de la méthode Billings.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.