Ambroise, Calvin et la justice de Christ
29 mars 2018

Un passage intéressant de l’Institution de Calvin où il cite une belle analogie d’Ambroise (Jacob et la vie heureuse, II, ii, 9) sur la façon dont la justice de Christ nous revêt devant le Père :

Il me semble qu’Ambroise a donné un très bon exemple de cette justice en évoquant la bénédiction de Jacob. Jacob, qui ne pouvait pas bénéficier du droit d’aînesse, a simulé la personne de son frère en portant son vêtement imprégné de sa bonne odeur; et il s’est rendu auprès de son père pour recevoir la bénédiction à la place d’autrui. Ainsi nous devons nous cacher en Christ, notre frère aîné, afin de bénéficier de sa justice devant la face de notre Père céleste. Telle est bien la vérité. Pour comparaître devant Dieu et être sauvé, il faut que nous ayons la bonne odeur du Christ et que nos vices soient ensevelis sous sa perfection.

Institution, Excelsis, page 684.

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leurs deux enfants et sont moniteurs de la méthode Billings.

2 Commentaires

    • Maxime Georgel

      Parmi les 17 prochains articles, 13 seront des articles de ce genre (citations des pères sur des sujets où les papistes nous accusent de nouveauté).

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.