Origène et l'autorité de l'Écriture.
4 avril 2018

Origène (185-254) était le maître de l’école de catéchumènes à Alexandrie durant la première moitié du troisième siècle. C’était un homme d’une intelligence étonnante et il reste de loin l’auteur le plus prolifique de la période patristique. Eusèbe nous rapporte que ses écrits étaient au nombre de 6000. Il est considéré comme le plus grand érudit de l’antiquité chrétienne. Il eut une influence immense sur les pères qui l’ont suivi, tant à l’Est qu’à l’Ouest. C’est pourtant avec humilité qu’il concède que ses écrits peuvent être réévalué à la lumière des passages clairs de l’Écriture Sainte :

Si quelqu’un a de meilleures idées à proposer et peut confirmer ses dires par des affirmations plus claires des Saintes Écritures, qu’on les accepte à la place de nos écrits.

Origène, Des principes, XI, vi, 7.

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leurs deux enfants et sont moniteurs de la méthode Billings.

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Sola Scriptura n’est pas dans l’écriture, troisième round – Phileo-sophia - […] le pape Jean XXII pour commencer. Mais aussi des pères de l’église comme Augustin et Origène. Pourquoi ces enseignants,…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.