Justifié par la foi seule – Basile de Césarée
6 avril 2018

Voici un passage intéressant de l’Homélie 20, De l’humilité, de Basile de Césarée (329-379) :

C’est pourquoi aucun homme vraiment prudent ne se pensera grand à cause de sa propre sagesse, ou à cause des autres choses dont j’ai parlé, mais il suivra plutôt l’excellent conseil de la bienheureuse Anne et du prophète Jérémie : Que le sage ne se glorifie pas dans sa sagesse, que l’homme fort ne se glorifie pas dans sa force, et que l’homme riche ne se glorifie pas dans ses richesses (Jér. ix. 23). Mais en quoi l’homme va-t-il se glorifier, et en quoi l’homme est-il grand? Que celui qui veut se glorifier, dit-il, qu’il se glorifie de me connaître, de savoir que je suis le Seigneur. C’est la grandeur de l’homme, c’est sa gloire et sa grandeur, connaître vraiment Celui qui est grand, s’accrocher à Lui et chercher la gloire du Seigneur de gloire. Car l’apôtre nous dit: Que celui qui veut se glorifier se glorifie dans le Seigneur (I Cor. 1.31) où il déclare: Mais c’est de lui que vous êtes dans le Christ Jésus, qui de Dieu nous a été fait sagesse, justice, sanctification et rédemption, afin que celui qui glorifie soit glorifié dans le Seigneur.

C’est là la gloire complète et parfaite en Dieu, quand un homme est élevé, non pas à cause de sa propre justice (μήτε ἐπὶ δικαιοσύνῃ…τῇ ἑαυτοῦ), mais parce qu’il sait qu’il est vide de gloire véritable, et qu’il n’est justifié que par sa foi en Christ (…πίστει δὲ μόνῃ τῇ εἰς Χριστὸν δεδικαοιωμένον). En cela, Paul se glorifie, qu’il ne pensait pas à sa propre justice; mais qu’il cherchait la justice qui vient du Christ, qui vient de Dieu, la justice de la foi (Phil. iii. 9); qu’il le connaissait, et la puissance de sa résurrection, et le partage de ses souffrances, et qu’il fût fait semblable à lui dans sa mort, s’il parvenait lui-même à la résurrection qui vient d’entre les morts. C’est ici que tombe toute la noblesse de l’arrogance. Rien ne vous est laissé pour vous glorifier, ô homme, dont la gloire véritable et l’espérance est de vous mortifier en toutes choses, et de rechercher cette vie future dans le Christ, dont nous avons déjà un avant-goût quand nous vivons entièrement dans l’amour et dans la grâce de Dieu.

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leurs deux enfants et sont moniteurs de la méthode Billings.

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Justifiés par la foi seule : les pères de l'Église et la justification. - Par la foi - […] cite, comme nous l’avons fait, Basile de Césarée. Mais il rapporte aussi des paroles semblables de Gennadius de Marseilles…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.