Les plus beaux textes des pères : Eusèbe de Césarée
10 avril 2018

Un beau passage de l’Histoire Ecclésiastique qui nous rappelle le zèle des premiers chrétiens pour l’évangélisation :

A cette époque [vers le début du IIe siècle], de nombreux chrétiens ressentaient leur âme animée par la sainte parole d’un ardent désir de perfection. Leur première action, dans l’obéissance aux instructions du Sauveur, fut de vendre leurs biens et de les distribuer aux pauvres. Puis, quittant leur foyer, ils se sont mis en route pour accomplir l’œuvre d’un évangéliste, en se donnant pour mission de prêcher la parole de la foi à ceux qui n’en avaient pas encore entendu parler et de leur remettre les livres des évangiles divins. Ils se contentaient de simplement poser les fondements de la foi parmi ces peuples étrangers : ils nommaient alors d’autres pasteurs, et leur confiaient la responsabilité d’’édifier ceux qu’’ils avaient simplement amenés à la foi. Ensuite, ils passèrent à d’autres pays et nations avec la grâce et l’aide de Dieu.

(Histoire ecclésiastique, III, 37,2-3)

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leurs deux enfants et sont moniteurs de la méthode Billings.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.