Les pères et la substitution du Christ à la croix
29 octobre 2018

Quelques citations qui complètent bien notre article « Les premiers chrétiens croyaient-ils à la substitution pénale ? »

Athanase : « Prenant un corps comme le nôtre, parce que nous étions tous passibles de la corruption de la mort, il a livré son corps à la mort à la place de tous et l’a offert au Père… D’où, comme je l’ai déjà dit, la Parole, puisqu’il ne lui était pas possible de mourir, prit pour elle-même un corps qui pouvait mourir, pour l’offrir comme le sien à la place de tous. »

Ambroise de Milan : « Jésus s’est fait chair pour abolir la malédiction de la chair pécheresse, et a été fait malédiction à notre place pour que la malédiction soit engloutie dans la bénédiction… Il prit aussi la mort sur Lui afin que la sentence fût exécutée, pour qu’Il puisse satisfaire le jugement et que la chair du péché soit maudite jusqu’à la mort. »

Cyrille d’Alexandrie : Le Christ « a été frappé à cause de nos transgressions… ce châtiment, qui devait tomber sur les pécheurs… est descendu sur lui. ».

Méliton de Sardes : « Le Seigneur… a souffert à cause de celui qui souffrait, et a été lié à cause de celui qui était emprisonné, et a été jugé à cause des condamnés, et a été enterré à cause des enterrés. »

Grégoire de Naziance : Le Christ nous sauve « parce qu’Il nous libère du pouvoir du péché et s’offre Lui-même en rançon à notre place pour purifier le monde entier ».

Jean Chrysostome : « Le Christ nous a sauvés… en se substituant à nous. Bien qu’Il fût la justice elle-même, Dieu lui permit d’être condamné comme pécheur et de mourir comme  étant sous une malédiction, lui transférant non seulement la mort que nous lui devions, mais aussi notre culpabilité. »

Jérôme : Le Christ « a enduré à notre place le châtiment que nous aurions dû subir pour nos crimes. »

Citations tirées de Think Theology.

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leurs deux enfants et sont moniteurs de la méthode Billings.

6 Commentaires

  1. M-A

    La citation de Chrysostome n’est pas authentique mais est un extrait de J. N. D. Kelly Early Christian Doctrine (p. 386 de l’édition de 1960). Si j’étais vous, je vérifierais l’authenticité de toutes ces citations de Think Theology afin d’être certain qu’il n’y a pas d’autres erreurs.

    Réponse
    • Maxime N. Georgel

      En quoi n’est-elle pas authentique ?

      Réponse
      • M-A

        Ce n’est pas une citation de Chrysostome mais un résumé que Kelly fait de ce qu’il perçoit être la doctrine du Père. En gros, c’est une source secondaire et ne devrait pas être présentée comme une source primaire.

        Réponse
        • M-A

          Si je me trompe, je m’en excuse bien, mais j’ai Early Christian Doctrines devant moi en ce moment, et ça ne semble pas être une citation de Chrysostome mais bien une partie du paragraphe de Kelly.

          Réponse
          • Maxime N. Georgel

            Ah oui mais c’est une chose qu’une citation soit inauthentique, une autre qu’elle soit retranscrite par un moderne !

  2. M-A

    C’est un résumé de l’interprétation que Kelly fait l’enseignement de Chrysostome en général. Ce n’est ni une citation de J. C., ni même une reformulation d’un passage en particulier. C’est une citation de Kelly, donc inauthentique quand attribuée à Chrysostome.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.