Calvinisme et Politique : conférence gratuite en ligne !
17 novembre 2018

Comme je l’ai annoncé récemment, je compte partager ces jours-ci les ressources qui sont développée par l’association Foi Et Vie Réformées que j’ai rejoint il y a peu et que je découvre encore avec joie.

En juillet 2017, Foi Et Vie Réformées a organisé un Colloque sur la pertinence de la pensée protestante en politique. Il se concentrait en particulier sur la pensée de Calvin et du calviniste Althusius. Vous pouvez retrouver gratuitement les sessions. Les intervenants sont vraiment de qualité.

• « Calvin et le pacte social », par Paul Wells (docteur en théologie, écrivain, professeur émérite de la Faculté Jean Calvin, Aix-en-Provence, rédacteur en chef de la revue Unio cum Christo).

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=TxZ5c3UK7Fs]

• « Althusius, introduction à la Politica methodice digesta », par Gaëlle Demelemestre (chercheur au C.N.R.S. – HRIM, UMR 5317 CNRS/ENS Lyon –, auteur de deux ouvrages sur Althusius : « les deux souverainetés et leur destin – Le tournant Bodin – Althusius, Paris, Cerf, 2011 ; « Introduction à la Politica methodice digesta de Johannes Althusius », Extraits traduits et commentés, Paris, Cerf / Humanités, 2012).

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=IyELZQxJm24]
• « La place du Décalogue dans la Politica d’Althusius », par Xavier Prévost, professeur d’histoire du droit à l’Université de Bordeaux.
[youtube https://www.youtube.com/watch?v=8Phhr4M59-I]

• « De Calvin à Althusius : l’importance du modèle ecclésiologique réformé pour la pensée fédérale », par Éric Kayayan , pasteur, chercheur associé à l’université de l’État Libre, Afrique du Sud, auteur de « Le chrétien dans la Cité » (en collaboration avec A.R. Kayayan), Lausanne, L’Age d’Homme, 1995; « Rendre Compte de l’Espérance, Lausanne, l’Age d’Homme, 2009.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=gKrHethjxX4]

• « La pertinence du principe de subsidiarité dans la France contemporaine : enjeux, conditions , applications » par Charles Millon, ancien ambassadeur, ancien ministre et député, président-fondateur de l’Avant-Garde.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=ku44T9t0Zhw]

• Synthèse du colloque, par Paul Wells.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=P9qHScL40tE]

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine en 4ème année (FASM1) à la Faculté de Médecine et Maïeutique de l'Université Catholique de Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas D'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde avec laquelle il vit sur Lille.

sur le même sujet

L’origine divine de l’institution étatique – Meredith G. Kline

L’origine divine de l’institution étatique – Meredith G. Kline

Le dévoilement de cette institution de grâce commune qu’est la cité devait trouver son expression la plus accomplie (pour autant que le livre de la Genèse en retrace l’histoire) dans la révélation divine accordée à Noé, au moment où l’humanité allait prendre un nouveau départ après le jugement du vieux monde par le Déluge. La mise en place de cette institution prit alors la forme d’une alliance, dans laquelle la cité était l’objet à la fois d’un commandement de Dieu et de sa bénédiction (Gn 8 :21-9:7). Dieu avait toutefois déjà, dans sa grâce commune, institué la cité dans l’ancien monde, bien avant le Déluge. En effet, certaines des composantes nécessaires à l’élaboration de cette cité de grâce commune avaient été énoncées dès la Chute. Car, comme nous l’avons vu, la parole de la malédiction de Dieu adressée à l’ensemble de l’humanité lors du jugement en Eden (Gn 3 :16 ss.) comportait implicitement l’indication que l’institution du mariage et la tâche d’assujettir la terre devaient se perpétuer. Et, peu après, la structure de l’autorité judiciaire de la cité allait être établie dans une communication divine digne d’attention, donnée à celui-là même qui allait devenir le fondateur de la cité des hommes. Genèse 4:15 rapporte en effet la réaction divine à la plainte que Caïn lui a adressée. Cette déclaration divine constitue l’origine, par oracle divin, de l’institution de la cité, c’est-à-dire de l’État.

3 Commentaires

  1. Tribonien Bracton

    Est-ce que tu les as écoutés ? Moi ça doit faire six mois que je l’ai dans mes favoris mais à date j’ai juste écouté le début de la conférence de Paul Wells sur ‹ Calvin et le pacte social ›. Dommage qu’ils ne soient pas téléchargeables en audio. En tous les cas, je me suis intéressé à cette question du pacte social dans la pensée théologique réformée, et j’ai synthétisé mes trouvailles ici (voir les sections sur les alliances civiles) : https://monarchomaque.org/2016/03/01/institutions-alliancielles/
    Et sur ce thème il y a aussi l’excellent ouvrage de John Witte Jr., intitulé ‹ The Reformation of Rights : Law, Religion, and Human Rights in Early Modern Calvinism ›, qui contient notamment ces deux chapitres :
    • Chapitre 3 : Natural Rights, Popular Sovereignty, and Covenant Politics – Johannes Althusius and the Dutch Revolt and Republic ;
    • How to Govern a City on a Hill – Covenant Liberty in Puritan New England.
    Plus d’infos icitte : http://www.johnwittejr.com/the-reformation-of-rights.html

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *