Cyrille de Jérusalem et le Symbole des Apôtres
11 août 2017

cyril-of-jerusalem

Cet article vient compléter celui d’hier sur Cyrille de Jérusalem et le Sola Scriptura.

Mais puisque tous ne peuvent pas lire les Ecritures, (…) et afin qu’ils ne soient pas affamés par l’ignorance, l’Eglise a jugé bon de condenser tout l’enseignement de la Foi en quelques lignes. Ce résumé, j’aimerai le confier à vos mémoires quand je le récite (…) le graver dans vos coeurs. (…) J’aimerai aussi que vous le gardiez comme provision pour toute votre vie, et que vous ne vous éloigniez pas de son enseignement pour en recevoir un autre, même si nous-même nous contredisions notre enseignement actuel. (Gal. 1:6-9)

Cyrille de Jérusalem, Catéchèses baptismales, 5.12

Ici, en plus de nous encourager à mémoriser le Symbole des Apôtres, Cyrille nous explique sa raison d’être : il a été produit par l’Eglise pour amener les croyants ne pouvant pas lire les Ecritures pour diverses raisons (rappelons-nous que l’accès aux Ecritures et la capacité de lire sont de véritables grâces !) à connaitre le contenu essentiel de la foi. Cela nous informe sur le rôle de l’Eglise et de sa Tradition selon Cyrille : elles sont chargées de présenter le contenu des Ecritures aux croyants. Les réformés appelle cela la prédication.

Ainsi, pour Cyrille et contrairement à ce que certains voudraient lui faire dire sur le Credo, la Tradition n’est pas une autorité qui complète l’Ecriture quant au contenu et le Magister n’est pas, du point de vue du croyant, supérieur aux Ecritures dans son autorité. Il est toutefois vrai que l’Eglise et sa Tradition complètent l’Ecriture, non pas en ajoutant au contenu de la foi que les Ecritures contiennent, mais en le présentant aux croyants.

 

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à l'Université Catholique de Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leur petit Thomas.

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Pensées sur la nécessité d’un Magistère infaillible – PAR LA FOI - […] sur la prédication textuelle dans les cercles réformés). C’est précisément la fonction que Saint Cyrille donnait au Credo, par…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *