L'analogie de la foi – Saint Augustin
3 avril 2018

Un des principes de base de l’herméneutique (art d’interpréter la Bible) réformée est d’interpréter les passages obscurs à la lumière des passages clairs. Mais ne pensons pas que les réformés ont inventé cela de nulle part, premièrement cela découle du fait que les Écritures sont un langage et donc leur interprétation obéit aux règles objectives du langage; deuxièmement, ce principe, l’analogie de la foi, nous vient des pères de l’Église comme Augustin (354-430).

Par exemple, il dit dans l’Instruction Chrétienne 2.6.8:1

Par conséquent, le Saint-Esprit a, avec une sagesse admirable et le souci de notre bien-être, ainsi arrangé les Saintes Écritures comme par les passages plus simples pour satisfaire notre faim, et par les plus obscurs pour stimuler notre appétit. Car presque rien n’est sorti de ces passages obscurs que l’on ne peut trouver ailleurs dans le langage le plus simple.

C’est aussi ce qu’il fait dans Du Mérite et du pardon des péchés 3.7:

Maintenant, bien que je ne sois pas en mesure de réfuter moi-même les arguments de ces hommes, je vois encore combien il est nécessaire d’adhérer de près aux affirmations les plus claires des Écritures, afin que les passages obscurs puissent être expliqués à l’aide de ceux-ci. […] Mais qu’ y a-t-il de plus clair que les nombreux témoignages des déclarations divines, qui nous donnent la preuve la plus claire que sans l’union avec le Christ, nul homme ne peut atteindre la vie éternelle et le salut, et qu’aucun homme ne peut être injustement damné, c’est-à-dire séparé de cette vie et de ce salut par le jugement de Dieu ?

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à l'Université Catholique de Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leur petit Thomas.

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. La clarté des Écritures – Saint Augustin – PAR LA FOI - […] Nous avions déjà parlé hier de la façon dont Augustin parle de l’analogie de la foi dans l’interprétation de…
  2. L’analogie de la foi – Irénée de Lyon – PAR LA FOI - […] avions cité un texte d’Augustin (354-430) où il explique le principe de l’analogie de la foi, voici maintenant un…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *