Sauvés par la grâce seule – Jean de Wesalia (1425-1481)
13 juin 2018

Maître en théologie à l’Université d’Erfurt en 1456, à l’Université de Bâle entre 1461 et 1463. Chanoine à la cathédrale de Worms (1463-1477). Condamné en 1479 pour des thèses jugées erronées. Meurt à Mayence en 1481. Auteur d’un commentaire des Sentences de Pierre Lombard.


« Ce n’est pas l’état monastique qui nous sauve, mais c’est la grâce de Dieu. Dieu a établi de toute éternité un livre dans lequel il a inscrit tous ses élus. Quiconque n’y est pas inscrit ne le sera pas éternellement ; et quiconque y est inscrit n’en verra jamais son nom effacé. C’est par la grâce seule de Dieu que les élus sont sauvés. Celui que Dieu veut sauver en lui donnant sa grâce sera sauvé, quand même tous les prêtres du monde voudraient le condamner et l’excommunier. Et celui que Dieu veut condamner, quand même tous voudraient le sauver, trouvera pourtant sa condamnation. Par quelle audace les successeurs des apôtres ordonnent-ils, non ce que Christ a prescrit dans ses saints livres, mais ce qu’ils imaginent eux-mêmes, emportés qu’ils sont par la soif de l’argent ou la fureur de commander ? »

Jean de Wesel, Paradoxa damnata, Moguntiae, 1749.

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leurs deux enfants et sont moniteurs de la méthode Billings.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.