"Moi et ma maison" : la formule en oikos – Joachim Jeremias
22 mai 2019

C’est E. Stauffer qui donna le premier le nom de « formule en oikos » à la célèbre expression biblique « toi et ta famille ». Oikos est un mot grec signifiant en effet « famille », « maison » ou « maisonnée ».

Dans cet article, nous aimerions lister toutes les occurrences de cette formule telles que listées par Joachim Jeremias, un des plus grands spécialistes du Nouveau Testament et du Proche-Orient Ancien, dans The Origins of Infant Baptism: A Further Study in Reply to Kurt Aland pp. 19-21 ainsi que quelques uns de ses commentaires sur la façon dont l’Ancien et le Nouveau Testament utilisent cette formule.

La formule en oikos dans l’Ancien Testament

Cette phrase correspond à la manière sémitique de penser et de parler, en ce qui concerne son contenu (avec l’accent mis sur l’autorité du père de famille et l’omission de la mère de famille) […] celui qui prend la peine de vérifier les exemples dans leur contexte confirmera le fait que la présence d’enfants et de nourrissons est mentionnée de façon répétée (cf. Gn 46, 27, v. 5, 7 ; I Sam. 22:15f avec v. 19 ; II Rois 9:8 ; Jr. 38:17 avec v. 23), et parfois leur omission est particulièrement soulignée (Gn. 50:8 ; I Sam. 1:21f ; cf. Ex. 12:37)… [elle ne désigne] pas simplement les enfants en plus des adultes, mais les enfants tout particulièrement, et pas moins les petits enfants qui pourraient être présents que les grands.

(J. Jeremias, p. 20, 22)

Moi et ma maison

Genèse 34:30 : « Alors Jacob dit à Siméon et à Lévi: Vous me troublez, en me rendant odieux aux habitants du pays, aux Cananéens et aux Phérésiens. Je n’ai qu’un petit nombre d’hommes; et ils se rassembleront contre moi, ils me frapperont, et je serai détruit, moi et ma maison. »

Josué 24:25 : « Et si vous ne trouvez pas bon de servir l’Eternel, choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir, ou les dieux que servaient vos pères au delà du fleuve, ou les dieux des Amoréens dans le pays desquels vous habitez. Moi et ma maison, nous servirons l’Eternel. »

Toi et ta maison

Genèse 7:1 : « L’Eternel dit à Noé: Entre dans l’arche, toi et toute ta maison; car je t’ai vu juste devant moi parmi cette génération. »

Genèse 45:11 : « Là, je te nourrirai, car il y aura encore cinq années de famine; et ainsi tu ne périras point, toi et ta maison, et tout ce qui est à toi. »

Deutéronome 14:26 : « Là, tu achèteras avec l’argent tout ce que tu désireras, des boeufs, des brebis, du vin et des liqueurs fortes, tout ce qui te fera plaisir, tu mangeras devant l’Eternel, ton Dieu, et tu te réjouiras, toi et ta famille. »

Deutéronome 15:20 : « Tu le mangeras chaque année, toi et ta famille, devant l’Eternel, ton Dieu, dans le lieu qu’il choisira. »

Deutéronome 26:11 : « Puis tu te réjouiras, avec le Lévite et avec l’étranger qui sera au milieu de toi, pour tous les biens que l’Eternel, ton Dieu, t’a donnés, à toi et à ta maison. »

Juges 18:25 : « Les fils de Dan lui dirent: Ne fais pas entendre ta voix près de nous; sinon des hommes irrités se jetteront sur vous, et tu causeras ta perte et celle de ta maison. »

1 Samuel 25:6 : « et vous lui parlerez ainsi: Pour la vie sois en paix, et que la paix soit avec ta maison et tout ce qui t’appartient! »

2 Rois 8:1 : « Elisée dit à la femme dont il avait fait revivre le fils: Lève-toi, va t’en, toi et ta maison, et séjourne où tu pourras; car l’Eternel appelle la famine, et même elle vient sur le pays pour sept années. »

Jérémie 38:17 : « Jérémie dit alors à Sédécias: Ainsi parle l’Eternel, le Dieu des armées, le Dieu d’Israël: Si tu vas te rendre aux chefs du roi de Babylone, tu auras la vie sauve, et cette ville ne sera pas brûlée par le feu; tu vivras, toi et ta maison. »

Lui et sa maison

Genèse 12:17 : « Mais l’Eternel frappa de grandes plaies Pharaon et sa maison, au sujet de Saraï, femme d’Abram. »

Genèse 18:19 : « Car je l’ai choisi, afin qu’il ordonne à ses fils et à sa maison après lui de garder la voie de l’Eternel, en pratiquant la droiture et la justice, et qu’ainsi l’Eternel accomplisse en faveur d’Abraham les promesses qu’il lui a faites… »

Genèse 36:6 : « Esaü prit ses femmes, ses fils et ses filles, toutes les personnes de sa maison, ses troupeaux, tout son bétail, et tout le bien qu’il avait acquis au pays de Canaan, et il s’en alla dans un autre pays, loin de Jacob, son frère. »

Genèse 45:8 : « Ce n’est donc pas vous qui m’avez envoyé ici, mais c’est Dieu; il m’a établi père de Pharaon, maître de toute sa maison, et gouverneur de tout le pays d’Egypte. »

Genèse 50:7,8 : « Joseph monta, pour enterrer son père. Avec lui montèrent tous les serviteurs de Pharaon, anciens de sa maison, tous les anciens du pays d’Egypte, toute la maison de Joseph, ses frères, et la maison de son père: on ne laissa dans le pays de Gosen que les enfants, les brebis et les boeufs. »

Exode 1:1 : « Voici les noms des fils d’Israël, venus en Egypte avec Jacob et la famille de chacun d’eux: »

Lévitique 16:6 : « Aaron offrira son taureau expiatoire, et il fera l’expiation pour lui et pour sa maison. »

Lévitique 16:11 : « Aaron offrira son taureau expiatoire, et il fera l’expiation pour lui et pour sa maison. Il égorgera son taureau expiatoire. »

Lévitique 16:17 : « Il n’y aura personne dans la tente d’assignation lorsqu’il entrera pour faire l’expiation dans le sanctuaire, jusqu’à ce qu’il en sorte. Il fera l’expiation pour lui et pour sa maison, et pour toute l’assemblée d’Israël. »

Deutéronome 6:22 : « L’Eternel a opéré, sous nos yeux, des miracles et des prodiges, grands et désastreux, contre l’Egypte, contre Pharaon et contre toute sa maison; »

1 Samuel 1:21 : « Son mari Elkana monta ensuite avec toute sa maison, pour offrir à l’Eternel le sacrifice annuel, et pour accomplir son voeu. »

1 Samuel 27:3 : « David et ses gens restèrent à Gath auprès d’Akisch; ils avaient chacun leur famille, et David avait ses deux femmes, Achinoam de Jizreel, et Abigaïl de Carmel, femme de Nabal. »

2 Samuel 2:3 : « David fit aussi monter les gens qui étaient auprès de lui, chacun avec sa maison; et ils habitèrent dans les villes d’Hébron. »

2 Samuel 6:11 : « L’arche de l’Eternel resta trois mois dans la maison d’Obed-Edom de Gath, et l’Eternel bénit Obed-Edom et toute sa maison. »

2 Samuel 6:21 : « David répondit à Mical: C’est devant l’Eternel, qui m’a choisi de préférence à ton père et à toute sa maison pour m’établir chef sur le peuple de l’Eternel, sur Israël, c’est devant l’Eternel que j’ai dansé. »

2 Samuel 9:9 : « Le roi appela Tsiba, serviteur de Saül, et lui dit: Je donne au fils de ton maître tout ce qui appartenait à Saül et à toute sa maison. »

2 Samuel 15:16 : « Le roi sortit, et toute sa maison le suivait, et il laissa dix concubines pour garder la maison. »

2 Samuel 19:41 : « Mais voici, tous les hommes d’Israël abordèrent le roi, et lui dirent: Pourquoi nos frères, les hommes de Juda, t’ont-ils enlevé, et ont-ils fait passer le Jourdain au roi, à sa maison, et à tous les gens de David? »

1 Rois 16:7 : « La parole de l’Eternel s’était manifestée par le prophète Jéhu, fils de Hanani, contre Baescha et contre sa maison, soit à cause de tout le mal qu’il avait fait sous les yeux de l’Eternel, en l’irritant par l’oeuvre de ses mains et en devenant semblable à la maison de Jéroboam, soit parce qu’il avait frappé la maison de Jéroboam. »

Vous et vos maisons

Genèse 45:18 : « prenez votre père et vos familles, et venez auprès de moi. Je vous donnerai ce qu’il y a de meilleur au pays d’Egypte, et vous mangerez la graisse du pays. »

Nombres 18:31 : « Vous la mangerez en un lieu quelconque, vous et votre maison; car c’est votre salaire pour le service que vous faites dans la tente d’assignation. »

Deutéronome 12:7 : « C’est là que vous mangerez devant l’Eternel, votre Dieu, et que, vous et vos familles, vous ferez servir à votre joie tous les biens par lesquels l’Eternel, votre Dieu, vous aura bénis. »

Moi et la maison de mon père

Genèse 46:31 : « Joseph dit à ses frères et à la famille de son père: Je vais avertir Pharaon, et je lui dirai: Mes frères et la famille de mon père, qui étaient au pays de Canaan, sont arrivés auprès de moi. »

1 Samuel 22:15 : « Est-ce aujourd’hui que j’ai commencé à consulter Dieu pour lui? Loin de moi! Que le roi ne mette rien à la charge de son serviteur ni de personne de la maison de mon père, car ton serviteur ne connaît de tout ceci aucune chose, petite ou grande. »

2 Samuel 14:9 : « La femme de Tekoa dit au roi: C’est sur moi, ô roi mon seigneur, et sur la maison de mon père, que le châtiment va tomber; le roi et son trône n’auront pas à en souffrir. »

1 Rois 2:31 : « Le roi dit à Benaja: Fais comme il a dit, frappe-le, et enterre-le; tu ôteras ainsi de dessus moi et de dessus la maison de mon père le sang que Joab a répandu sans cause. »

Néhémie 1:6 : « Que ton oreille soit attentive et que tes yeux soient ouverts: écoute la prière que ton serviteur t’adresse en ce moment, jour et nuit, pour tes serviteurs les enfants d’Israël, en confessant les péchés des enfants d’Israël, nos péchés contre toi; car moi et la maison de mon père, nous avons péché. »

Toi et la maison de ton père

Nombres 18:1 : « L’Eternel dit à Aaron: Toi et tes fils, et la maison de ton père avec toi, vous porterez la peine des iniquités commises dans le sanctuaire; toi et tes fils avec toi, vous porterez la peine des iniquités commises dans l’exercice de votre sacerdoce. »

Josué 2:18 : « A notre entrée dans le pays, attache ce cordon de fil cramoisi à la fenêtre par laquelle tu nous fais descendre, et recueille auprès de toi dans la maison ton père, ta mère, tes frères, et toute la famille de ton père. »

Juges 14:15 : « Le septième jour, ils dirent à la femme de Samson: Persuade à ton mari de nous expliquer l’énigme; sinon, nous te brûlerons, toi et la maison de ton père. C’est pour nous dépouiller que vous nous avez invités, n’est-ce pas ? »

1 Samuel 2:30 : « C’est pourquoi voici ce que dit l’Eternel, le Dieu d’Israël: J’avais déclaré que ta maison et la maison de ton père marcheraient devant moi à perpétuité. Et maintenant, dit l’Eternel, loin de moi! Car j’honorerai celui qui m’honore, mais ceux qui me méprisent seront méprisés. »

1 Samuel 2:31 : « Voici, le temps arrive où je retrancherai ton bras et le bras de la maison de ton père, en sorte qu’il n’y aura plus de vieillard dans ta maison. »

1 Samuel 9:20 : « Ne t’inquiète pas des ânesses que tu as perdues il y a trois jours, car elles sont retrouvées. Et pour qui est réservé tout ce qu’il y a de précieux en Israël? N’est-ce pas pour toi et pour toute la maison de ton père ? »

1 Samuel 22:16 : « Le roi dit: Tu mourras, Achimélec, toi et toute la maison de ton père. »

1 Rois 18:18 : « Elie répondit: Je ne trouble point Israël; c’est toi, au contraire, et la maison de ton père, puisque vous avez abandonné les commandements de l’Eternel et que tu es allé après les Baals »

Esther 4:14 : « car, si tu te tais maintenant, le secours et la délivrance surgiront d’autre part pour les Juifs, et toi et la maison de ton père vous périrez. Et qui sait si ce n’est pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenue à la royauté? »

Esaïe 7:17 : « L’Eternel fera venir sur toi, Sur ton peuple et sur la maison de ton père, Des jours tels qu’il n’y en a point eu Depuis le jour où Ephraïm s’est séparé de Juda Le roi d’Assyrie. »

Jérémie 12:6 : « Car tes frères eux-mêmes et la maison de ton père te trahissent, Ils crient eux-mêmes à pleine voix derrière toi. Ne les crois pas, quand ils te diront des paroles amicales. »

Lui et la maison de son père

Genèse 46:31 : « Joseph dit à ses frères et à la famille de son père: Je vais avertir Pharaon, et je lui dirai: Mes frères et la famille de mon père, qui étaient au pays de Canaan, sont arrivés auprès de moi. »

Genèse 47:12 : « Joseph fournit du pain à son père et à ses frères, et à toute la famille de son père, selon le nombre des enfants. »

Genèse 50:8 : « Toute la maison de Joseph, ses frères, et la maison de son père: on ne laissa dans le pays de Gosen que les enfants, les brebis et les boeufs. »

Genèse 50:22 : « Joseph demeura en Egypte, lui et la maison de son père. Il vécut cent dix ans. »

Juges 16:31 : « Ses frères et toute la maison de son père descendirent, et l’emportèrent. Lorsqu’ils furent remontés, ils l’enterrèrent entre Tsorea et Eschthaol dans le sépulcre de Manoach, son père. Il avait été juge en Israël pendant vingt ans. »

1 Samuel 22:1 : « David partit de là, et se sauva dans la caverne d’Adullam. Ses frères et toute la maison de son père l’apprirent, et ils descendirent vers lui. »

Elle et la maison de son père

Josué 6:25 : « Josué laissa la vie à Rahab la prostituée, à la maison de son père, et à tous ceux qui lui appartenaient; elle a habité au milieu d’Israël jusqu’à ce jour, parce qu’elle avait caché les messagers que Josué avait envoyés pour explorer Jéricho. »

2 Rois 8:2 : « La femme se leva, et elle fit selon la parole de l’homme de Dieu: elle s’en alla, elle et sa maison, et séjourna sept ans au pays des Philistins. »

La formule en oikos dans le Nouveau Testament

L’expression « lui et (toute) sa maison » désigne l’ensemble de la famille, usuellement le mari, la femme et les enfants. En aucun cas le terme « maison » n’est limité aux membres adultes de la maison. Au contraire, les enfants seuls peuvent être désignés lorsqu’il s’agit de « toute la maison ». Alors que les esclaves ne sont très souvent pas considérés comme faisant partie de la « maison », les enfants sont considérés comme allant de soi. En effet, l’Ancien Testament met à plusieurs reprises l’accent sur les plus petits qui sont pris en compte. Puisque l’Église primitive reprend l’expression comme une expression biblique fermement établie, l’affirmation « elle inclut aussi bien les petits enfants que les autres » s’applique aussi à son emploi dans le Nouveau Testament.

(J. Jeremias, p. 24).

Je n’ai trouvé dans l’usage séculier grec aucun exemple de « maison » se référant exclusivement à des « adultes ». En ce qui concerne la phrase du type « un tel et sa maison », aucun exemple littéraire n’est trouvé dans les dictionnaires d’usage courant… Compte tenu des différences entre l’expression du Nouveau Testament « lui et sa maison » et le grec séculier… et de son accord avec l’Ancien Testament et l’usage des LXX, il ne fait aucun doute qu’elle représente un héritage du langage biblique.

(Jeremias, pp. 17, 21)

Autrement dit, l’expression « toi et ta maison » ne se trouve pas dans les ouvrages « païens » grecs de l’époque du Nouveau Testament. Le Nouveau Testament hérite donc cette expression de l’Ancien, y compris de sa traduction en grec (LXX), il est donc naturel et raisonnable de penser qu’il désigne la même entité que l’Ancien Testament par cette expression : une famille entière, enfants compris.

Occurrences « classiques »

Jean 4:53 : « Le père reconnut que c’était à cette heure-là que Jésus lui avait dit: Ton fils vit. Et il crut, lui et toute sa maison. »

Actes 10:2 : « Cet homme était pieux et craignait Dieu, avec toute sa maison; il faisait beaucoup d’aumônes au peuple, et priait Dieu continuellement. »

Actes 11:14 : « qui te dira des choses par lesquelles tu seras sauvé, toi et toute ta maison. »

Actes 16:15 : « Lorsqu’elle eut été baptisée, avec sa famille, elle nous fit cette demande: Si vous me jugez fidèle au Seigneur, entrez dans ma maison, et demeurez-y. Et elle nous pressa par ses instances. »

Actes 16:31 : « Paul et Silas répondirent: Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille. »

Actes 16:32 : « Et ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, ainsi qu’à tous ceux qui étaient dans sa maison. »

Actes 16:33 : « Il les prit avec lui, à cette heure même de la nuit, il lava leurs plaies, et aussitôt il fut baptisé, lui et tous les siens. »

Actes 16:34 : « Les ayant conduits dans son logement, il leur servit à manger, et il se réjouit avec toute sa famille de ce qu’il avait cru en Dieu. »

Actes 18:8 : « Cependant Crispus, le chef de la synagogue, crut au Seigneur avec toute sa famille. Et plusieurs Corinthiens, qui avaient entendu Paul, crurent aussi, et furent baptisés. »

Occurrences de conversion de maisonnée où la formule n’est pas directement utilisée

Matthieu 10:12,13 : « En entrant dans la maison, saluez-la; et, si la maison en est digne, que votre paix vienne sur elle; mais si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne à vous. « 

Luc 19:9 : « Jésus lui dit: Le salut est entré aujourd’hui dans cette maison, parce que celui-ci est aussi un fils d’Abraham. »

Actes 2:38,39 : « Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. »

1 Corinthiens 1:16 : « J’ai encore baptisé la famille de Stéphanas; du reste, je ne sache pas que j’en aie baptisé d’autre. »

2 Timothée 1:16 : « Que le Seigneur répande sa miséricorde sur la maison d’Onésiphore, car il m’a souvent consolé, et il n’a pas eu honte de mes chaînes; »

Hébreux 11:7 : « C’est par la foi que Noé, divinement averti des choses qu’on ne voyait pas encore, et saisi d’une crainte respectueuse, construisit une arche pour sauver sa famille; c’est par elle qu’il condamna le monde, et devint héritier de la justice qui s’obtient par la foi. »

>> Lisez : les baptêmes du Nouveau Testament

Conclusion générale et sur le Nouveau Testament en particulier

Dans les passages du Nouveau Testament concernant le salut, la conversion ou le baptême d’une maison, les enfants de tout âge doivent être inclus, tout d’abord parce que le mot « maison » peut être remplacé par « et tous les siens » ou « et avec toute sa famille » ; ensuite parce que dans plusieurs passages on trouve la formule habituelle « lui et (toute) sa maison », qui dans l’usage de l’Ancien Testament inclut en effet les enfants, et les a même particulièrement en vue.

(Jeremias, p. 16).

Exclure les enfants de cette formule lorsque nous arrivons au Nouveau Testament ne semble pas être une lecture probable du texte. La seule raison qui pourrait pousser à lire ainsi le texte serait d’avoir un présupposé crédobaptiste, présupposé que nous questionnons justement dans cette série.

La donnée pertinente ici n’est pas le nombre de baptêmes qui ont eu lieu, mais le nombre d’événements qui ont été enregistrés. Si l’on exclut le baptême de Jean et des disciples de Jésus, ce chiffre est modeste : douze. Le fait que cinq ou peut-être six d’entre eux impliquent des « maisons » montre que la pratique du baptême d’oikos devait être assez fréquente à l’époque apostolique ; et il est vrai que beaucoup de ces maisons devaient avoir des enfants et des nourrissons. Non pas qu’il y ait eu des nourrissons et de jeunes enfants dans chaque cas de baptême familial enregistré ; mais en aucun cas Luc n’aurait pu utiliser la « formule familiale » s’il avait voulu dire que seuls les adultes étaient baptisés.

Par ailleurs, même l’expression « croire avec sa maison », en ayant l’arrière plan de l’usage de cette formule en tête, ne doit très probablement pas être lue avec un présupposé credobaptiste et individualiste. Comme le dit Greg Strawbridge : « Ainsi, l’objection évoquée « mais tous les membres de la famille ont cru, » n’est pas convaincante aux yeux de celui qui considère les particularités exégétiques des deux cas où il est question d’une maison croyante (16 :31-34 et 18 :8). Nous devons ici oublier les présupposés de notre culture individualiste et considérer, avec l’arrière-plan biblique en tête, s’il est plus probable de lire ces textes avec la compréhension individualiste (tous les individus ont cru) ou avec une compréhension familiale et alliancielle (les membres de la famille ont suivi le chef de famille selon leur capacité) […] Dans le cas du geôlier (16 :31-34) et de Crispus (18 :8), le grec utilise un verbe au singulier, non pas au pluriel, pour décrire l’acte de croire. Ces textes ne disent pas que le geôlier (ou Crispus) et (kai) sa maison ont cru (au pluriel). Luc aurait pu utiliser cela pour indiquer que chaque individu a cru. Au contraire, ces textes enseignent, comme l’aurait attendu toute personne familière avec l’Ancien Testament que le geôlier, la tête de la famille, se « réjouit (singulier) beaucoup, avec sa maison (panoikei, un adverbe), ayant cru (participe au singulier, pepisteukos) en Dieu » (Actes 16 :34) ; et Crispus, la tête de famille « crut (verbe singulier, episteusen) au Seigneur avec (sūn) toute sa famille » (18 :8). Toutefois, nous voyons que Luc procède différemment quand il parle des baptêmes administrés où il précise cette fois-ci que chaque membre de la famille du geôlier le reçoit : « il fut baptisé, lui et (kai) toute sa famille » (16 :33). »


Cet article s’inspire de celui de Lee Irons, « The Oikos Formula ».

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leurs deux enfants et sont moniteurs de la méthode Billings.

sur le même sujet

Des baptêmes — Discipline des Églises réformées de France

Des baptêmes — Discipline des Églises réformées de France

Le baptême ne peut être administré que par un pasteur ou quelqu’un qui en a une commission. Dès le seizième siècle, le baptême administré par celui qui n’a aucune vocation ni commission est considéré comme nul. Dans le contexte d’alors, cela signifiait que l’on acceptait les baptêmes faits par des prêtres catholiques, mais qu’on rejetait ceux qui étaient faits par des moines, des proposants [élèves pasteurs] ou simples particuliers. Détail amusant : la plupart des gens au début du dix-septième siècle arrivaient jusqu’à la vieillesse sans autre baptême que celui qui était fait par les sages-femmes, considéré comme nul, ce qui a posé un problème particulier au synode de la Rochelle 1607. Par ailleurs, il ne suffit pas d’être docteur: c’est bien le statut de pasteur qui permet d’administrer les sacrements, et celui-là seul.

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Quand Dieu promet que nos enfants font partie de la Nouvelle Alliance – Par la foi - […] sont inclus dans la Nouvelle Alliance, où faudrait-il se tourner ? Certainement, mentionner Actes 2,38-39, 1 Corinthiens 7,14, Éphésiens…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.