La Trinité chez Justin Martyr (100-165)
27 novembre 2021

Alors que je faisais récemment des recherches sur les formes primitives du Symbole des apôtres en vue de la rédaction d’un article qui paraîtra bientôt sur ce blog, j’ai noté plusieurs citations remarquables par leur ancienneté, dans les écrits de Justin Martyr (100-165), au sujet de la Trinité. Je vous les partage sans autre commentaire.


De là vient qu’on nous appelle athées. Athées, oui certes, nous le sommes devant de pareils dieux, mais non pas devant le Dieu de vérité, le Père de toute justice, de toute pureté, de toute vertu, l’être de perfection infinie. Voici le Dieu que nous adorons, et avec lui son Fils qu’il a envoyé et qui nous a instruits, et enfin l’Esprit prophétique. »

Première apologie, VI.

Avec ce Dieu suprême nous adorons encore deux autres personnes : celui qui est venu pour nous enseigner sa doctrine, Jésus-Christ notre maître, crucifié en Judée sous Ponce-Pilate, du temps de Tibère-César, véritablement Fils de Dieu ; et enfin l’Esprit prophétique, culte éminemment raisonnable, comme nous vous le démontrerons. À ce propos on crie à la folie : quelle absurdité, en effet, de placer à côté du Dieu immuable et éternel, à côté du créateur du monde, un homme crucifié ! C’est qu’il y a la un mystère que vous ignorez : nous allons vous le découvrir. Écoutez et prêtez-nous toute votre attention.

Première apologie, XIII.

Car après Dieu nous adorons et nous aimons le Verbe né du Dieu non engendré et ineffable, puisqu’il s’est fait homme pour nous, afin de nous guérir de nos maux en y prenant part. 

Deuxième apologie, XIII.

Illustration en couverture : Konstantin Flavitsky, Les martyrs chrétiens dans le Colisée, huile sur toile, 1862 (musée d’art de Rybinsk).

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leurs deux enfants et sont moniteurs de la méthode Billings.

sur le même sujet

Dieu est unique — Turretin (3.3)

Dieu est unique — Turretin (3.3)

C’est ce qu’enseigne notre raison: il est contradictoire qu’il y ait plus d’un infini, un tout-puissant, un éternel, car les qualités de l’autre annuleraient le premier: il serait tout-puissant sauf sur le deuxième, ce qui annule la toute-puissance etc. C’est ainsi que Tertullien disait Si Dieu n’est pas un, il n’est pas du tout (Contre Marcion 1.3).

De l’athéisme – Turretin (3.2)

De l’athéisme – Turretin (3.2)

La question ne concerne pas ceux qui suppriment une connaissance de Dieu qui est en eux: ce genre d’athées est non seulement possible, mais c’est le cas courant. La question est de savoir si l’on peut vraiment n’avoir aucune connaissance de Dieu, même instinctive et basique. Cela nous le considérons comme impossible.

L’existence de Dieu — Turretin (3.1)

L’existence de Dieu — Turretin (3.1)

Bien que l’existence de Dieu est un premier principe indubitable de la religion, qui doit être tenu pour acquis et non prouvé, si bien que ceux qui en doutent sont dignes de punitions et non de discussion dit Aristote ; pourtant l’exécrable folie des athées modernes, dont cette époque très corrompue est beaucoup trop fertile et qui ne rougissent pas de nier en toute impiété cette vérité très claire, rend la question nécessaire

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.