L'élection d'un pécheur rebelle – Charles H. Spurgeon
1 mars 2018

Ce qui est magnifique avec l’élection, c’est que Dieu n’a pas peur de notre résistance, il est capable de la vaincre :

Je n’aurais jamais été sauvé si j’avais pu l’empêcher. Tant que je le pus, je me rebellais, me révoltais et combattis contre Dieu. Quand il me demandait de prier, je ne voulais pas; quand il m’adressait dans sa Parole, je refusais de l’écouter. Et si j’entendais sa voix, et qu’une larme coulait sur ma joue, je l’essuyais aussitôt et le défiais de toucher mon âme. Cependant, longtemps avant que je commence avec Christ, lui commença avec moi.

Charles Haddon Spurgeon

Maxime Georgel

Maxime est étudiant en médecine à Lille. Fondateur du blog Parlafoi.fr, il se passionne pour la théologie systématique, l'histoire du dogme et la philosophie réaliste. Vous entendrez souvent dans sa bouche "Thomas d'Aquin", "Jean Calvin" et "Vive la scolastique". Il affirme être marié à la meilleure épouse du monde. Ils vivent ensemble sur Lille avec leurs deux enfants et sont moniteurs de la méthode Billings.

sur le même sujet

La dépravation de l'homme (LCT #27)

La dépravation de l'homme (LCT #27)

Pourquoi est-ce important d’affirmer et maintenir que l’homme est corrompu par le péché ? Et qu’est-ce que cela signifie ? En quoi cela impacte notre manière de considérer le salut, Christ, et la croix ? Les Cousins Théologiens ont un invité spécial pour cet épisode, pour discuter de ces questions importantes !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.