Dieu est unique — Turretin (3.3)
18 juin 2022

Dieu est-il unique ? Nous l’affirmons contre les païens et les trithéistes.

Ayant laissé de côté l’idée qu’il n’y a pas de Dieu, nous réfutons maintenant qu’il y en ait plus de un, que ce soit le polythéisme païen, ou le trithéisme quasi-chrétien.

Formulation de la question (§§2-4)

  • Il y a deux types d’unités. (1) L’unité numérique : je suis un homme et vous en êtes un autre. Cette unité n’exclut pas qu’il existe d’autres unités ; (2) l’unité exclusive : Je n’ai qu’une seule mère, il est impossible que j’en aie d’autres. Nous parlons dans cette question de l’unité exclusive.
  • Il ne s’agit pas du nombre de personnes, mais du nombre d’essences divines. Nous défendons qu’il y a une seule essence divine, ou un seul être divin si vous préférez.

Argumentation principale (§§5-7)

Premier argument ; c’est ce qu’enseigne l’Écriture :

  • Deutéronome 6,4 : Écoute, Israël ! L’Éternel, notre Dieu, est le seul Éternel.
  • 1 Corinthiens 8,6 : Il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses.
  • Galates 3,20 : Dieu est un seul.
  • 1 Timothée 2,5 : il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur.
  • Deutéronome 32,39 : c’est moi qui suis Dieu, et qu’il n’y a point de dieu près de moi
  • Ésaïe 43,11 : C’est moi, moi qui suis l’Éternel, et à part moi il n’y a point de sauveur.

Deuxième argument : c’est ce qu’enseigne notre raison : il est contradictoire qu’il y ait plus d’un infini, un tout-puissant, un éternel, car les qualités de l’autre annuleraient le premier : il serait tout-puissant sauf sur le deuxième, ce qui annule la toute-puissance, etc. C’est ainsi que Tertullien disait Si Dieu n’est pas un, il n’est pas du tout1.

Troisième argument : même les païens reconnaissaient l’existence d’une divinité suprême au-delà de leur panthéon. Turretin évoque alors Hermès Trismégiste, Pythagore, Orphée, Platon, Aristote, Épictète, Cicéron, Sénèque. Il renvoie aussi aux pères de l’Église Justin Martyr, Tertullien, Clément d’Alexandrie, Lactance, Arnobe, Augustin etc., qui ont prouvé l’unité de Dieu dans des traités complets.

Réponses aux objections (8-13)

§9 : Mais nous disons pourtant qu’il y a trois personnes !
Cela ne fait pas trois essences comme chez les humains, mais nous l’expliquerons plus tard.

  1. Contre Marcion, 1.3[]

Étienne Omnès

Mari, père, appartient à Christ. Les marques de mon salut sont ma confession de foi et les sacrements que je reçois.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.