François Turretin

Des attributs de Dieu — Turretin (3.5)

Les attributs ne peuvent pas être une chose différente de l’être de Dieu parce que Dieu est parfait et simple. En langage plus ordinaire, cela veut dire que nous n’avons pas un objet divin d’un côté, et les attributs divins « stockés dans un serveur platonique » à côté. Dieu n’est pas un être qui se trouve avoir de la toute-puissance, il est la définition même de la Puissance. Il n’est pas un être qui a de la justice: il est la Justice grand J, sa définition même.

lire plus

Dieu est unique — Turretin (3.3)

C’est ce qu’enseigne notre raison: il est contradictoire qu’il y ait plus d’un infini, un tout-puissant, un éternel, car les qualités de l’autre annuleraient le premier: il serait tout-puissant sauf sur le deuxième, ce qui annule la toute-puissance etc. C’est ainsi que Tertullien disait Si Dieu n’est pas un, il n’est pas du tout (Contre Marcion 1.3).

lire plus

De l’athéisme – Turretin (3.2)

La question ne concerne pas ceux qui suppriment une connaissance de Dieu qui est en eux: ce genre d’athées est non seulement possible, mais c’est le cas courant. La question est de savoir si l’on peut vraiment n’avoir aucune connaissance de Dieu, même instinctive et basique. Cela nous le considérons comme impossible.

lire plus

L’existence de Dieu — Turretin (3.1)

Bien que l’existence de Dieu est un premier principe indubitable de la religion, qui doit être tenu pour acquis et non prouvé, si bien que ceux qui en doutent sont dignes de punitions et non de discussion dit Aristote ; pourtant l’exécrable folie des athées modernes, dont cette époque très corrompue est beaucoup trop fertile et qui ne rougissent pas de nier en toute impiété cette vérité très claire, rend la question nécessaire

lire plus